Depuis quelques années, la rentrée littéraire de janvier s'est imposée comme un rendez-vous incontournable de l'édition. Vous trouverez ici nos premiers coups de coeur de 2024.

Nous vous proposons une sélection de romans pour tous les goûts à placer sous le sapin ou à lire sous un plaid...

Cette année encore, il y en aura pour tous les goûts sous le sapin !
Que vous soyez amateurs de peinture, de photos ou encore d'artisanat, n'hésitez pas à venir faire un tour dans notre rayon Beaux-Arts, il regorge de trésors. Voici quelques pépites épinglées pour vous, de quoi vous donner envie d'en découvrir bien d'autres à la librairie

Au rayon Peinture, les catalogues d'exposition occupent une belle place . Il faut dire que la programmation des musées parisiens en cette fin d'année est très alléchante !

L'espace consacré à la Photographie ne cesse de grandir et accueil des ouvrages passionnants.

La Mode et l'Artisanat ont bien sûr leur place dans un rayon qui compte aussi des sections consacrées à l'Architecture, à la Décoration, au Design, ...

 

Romans junior :

- Le Noël de Sidonie Souris de Clothilde Delacroix (École des loisirs) : Avec l'intrépide Sidonie, les apprentis lecteurs passeront un Noël mouvementé et inoubliable.
- Kate mène l'enquête, sabotage à la une de Hannah Peck (Gallimard jeunesse) : Retrouvez votre enquêtrice préférée à la recherche d'un mystérieux saboteur. Scoop à la clé pour les lecteurs dès 8 ans.
- Nounouilles attaque ! de Stéphane Nicolet (Little Urban) : Du Japon, des spaghettis, des jeux de mots fabulodrôles, de l'amitié, de l'aventure... Tout les ingrédients sont réunis pour passer un super moment de lecture dès 10 ans !
- Le pays des sables (Histoires naturelles) de Xavier-Laurent Petit (École des loisirs) : Dans le désert de Mauritanie, suivez les pas de Yani qui apprend en compagnie de son grand-père le dur mais passionnant métier de chamelier . Dès 10 ans.
- Alfred et les enfants oubliés d'Anja Portin et Nina Six (Milan): Alfred est un Oublié mais grâce à Amanda (et ses étranges oreilles), sa vie est sur le point de basculer ! Et si lui aussi pouvait aider d'autres enfants? Un récit doux-amer, conte de Noël idéal pour les lecteurs dès 11 ans.

Romans ado :

- Pony de R.J. Palacio (Gallimard jeunesse) : Un grand récit d'aventures dans l'Est américain et bien plus encore... Un roman touchant à lire dès 12 ans par l'autrice de "Wonder".
- La plus grande de Davide Morosinotto (École des loisirs) : De la piraterie, des arts martiaux, du suspense, des amitiés, des trahisons et même un peu d'amour. Les ados dès 12 ans vont adorer ce roman !
- Rita de Marie Pavlenko (Flammarion jeunesse) : Rencontrez Rita, une jeune fille flamboyante et secrète qui s'écrit au travers des témoignages des ses amis. Un titre boulversant à lire dès 15 ans.
- Pallas (deux tomes parus) de Marine Carteron (Rouergue jeunesse) : L'autrice des Autodafeurs est de retour avec une saga mythologique, intelligente, intemporelle et terriblement actuelle. Dès 15 ans
- Nous traverserons des orages d'Anne-Laure Bondoux (Gallimard jeunesse) : Rien ne manque dans cette saga historique ! Le style, l'émotion et l'intrigue sauront convaincre les ados dès 15 ans (et leurs parents).

Cette année encore, notre rayon bandes dessinées fera des heureux !

 

Documentaires :

- Médiévalmania d'Emma Giuliani et Carole Saturno (Grandes Personnes) : Des informations passionnantes, un graphisme remarquable et des animations bluffantes, tout ce qu'il faut pour devenir expert de l'époque féodale.
- Animaux du Japon de Fleur Daugey et Sande Thommen (Actes Sud) : Grâce à ce documentaire, découvrez la faune japonaise, les légendes qui y sont liées et plein d'anecdotes culturelles.
- Comment ça marche ? La folle aventure des objets de tous les jours de Libby Deutsch et Valpuri Kerttula (Casterman) : Comment fabrique-t-on un jean? Qu'est-ce que le cycle de l'eau? Mais qu'est-ce vraiment internet? Et plein d'autres questions aux réponses fascinantes dans un seul livre.
- La traversée du Grand Nord d'Anne Lesterlin et Claire de Gastold (la Martinière jeunesse) : Partez dans un voyage coloré et bluffant autour du Pôle Nord. Dépaysement garanti.
- Les femmes aussi ont fait l'Histoire de Titiou Lecoq (Les Arènes jeunesse) : Avec humour et pédagogie, Titiou Lecoq adapte son best-seller "Les grandes oubliées" pour les enfants et les ados et redonne aux femmes la place qu'elles méritent dans l'Histoire.

Bandes dessinées :

- Nunuche, sage comme un nuage de Guillaume Bianco et Marie Kerascoët (Dargaud) : Des tranches de vie drôles et tendres dans le quotidien d'une enfant et de son adorable petit chien. Dès 7 ans, vous craquerez pour cet attendrissant duo.
- Ariol chante comme un rossignol de Marc Boutavant et Emmanuel Guibert (BD Kids) : Mais comment fait-il pour être toujours aussi drôle? On ne connait pas la recette d'Ariol mais on l'aime toujours autant !
- Milo & les créatures du grand escalier de Ben Hatke (Rue de Sèvres) : Quand chercher une chaussette à la cave devient une grande aventure... Une bd d'aventures fantaisistes. A lire dès 9 ans.
- Hooky (deux tomes parus) de Miriam Bonastre Tur (Dupuis) : Une bonne histoire de fratrie, de sorcellerie, d'amitié et de complot. Un récit dynamique à dévorer dès 12 ans.
- Les petites reines de Magali Le Huche d'après Clémentine Beauvais (Sarbacane) : Suivez Mireille, Hakima et Astrid, les trois boudins de l'année, dans leur road-trip à vélo. Destination : Paris et la revanche ! Dès 13 ans.

Le rayon Histoire n'est pas en reste en cette fin d'année. Y flâner c'est parcourir des siècles d'histoire, découvrir des biographies de personnalités marquantes, trouver dans le passé des réponses aux questions actuelles. Difficile de choisir parmi tous les ouvrages parus cette année.

Femmes mémorables, Collectif (Bouquins) : Au fil des 1056 pages de cette encyclopédie du génie féminin, découvrez, de A à Z, le portrait de femmes d'exception qui, dans des domaines aussi divers que la politique, la science, les arts ou le sport, ont bien souvent ouvert des voies.
Napoléon : l'ombre de la Révolution, Bart Van Loo (Flammarion): Après l'immense succès des Téméraires parus en 2020 et disponible depuis quelques semaines en format poche, l'historien flamand Bart Van Loo revient avec une ambitieuse biographie consacrée à Napoléon.
Ravenne : capitale de l'Empire, creuset de l'Europe, Judith Herrin (Passés Composés) : Célèbre pour être la capitale mondiale de la mosaïque, Ravenne connu une histoire mouvementée et passionnante. Choisie comme capitale de l'Empire Romain d'Occident en 402, Ravenne connaîtra trois siècles d'influence politique diverses et développera une aura artistique rayonnant bien au-delà de l'Italie. Terre-Mer : une histoire environnementale du détroit de Béring, Bathsheba Demuth (Payot) : Le détroit de Béring, large d’environ 80 km, sépare la Sibérie Orientale de l’Alaska. Bathsheba Demuth retrace l’histoire de cet écosystème complexe en s’intéressant aux animaux et aux hommes qui l’ont traversé au cours des siècles, en étudiant les ressources naturelles dont regorge son sous-sol, en analysant les rivalités politiques qui, de tout temps, ont influé sur sa destinée.
Les plus grands discours de notre temps, Collectif (L'Imprévu) : Sous-titré "Quand les mots éveillent les consciences", cet ouvrage propose des passages de 38 discours prononcés depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale par des personnalités issues du monde politique, scientifique, artistique ou militant. Des paroles fortes qui résonnent encore aujourd'hui.

Petite enfance

- Splash de Sophie Moronval et Nicolas Trève (Minedition) : L'heure du bain devient une histoire rigolote, qu'on adore raconter encore et encore.
- Dans mon igloo de Natalie Tual et Anne Crahay (Didier jeunesse) : Un cartonné chantant, rimé et rythmé pour bien passer l'hiver.
- Ça alors ! de Guillaume Bracquemond (Tourbillon) : Un immeuble se réveille. Tous les habitants sont heureux car il a neigé mais les sangliers ont perdu leurs gants, les écureuils leurs écharpes,... Que se passe-t-il donc?
- Les animaux de la ferme de Patricia Geis (Minedition) : Des couleurs peps, des pop-ups, que c'est chouette de découvrir le monde !
- Pour qui est ce beau cadeau ? de Chihiro Nakagawa et Junji Koyose (Rue du Monde) : Cette année, nos p'tits bonzoms préférés viennent en aide au Père Noël pour livrer un étrange paquet...
Albums :
- La boite à Berk de Julien Béziat (Pastel) : Berk et ses copains doudous se lancent dans une partie de cache-cache. Un album hilarant de 3 à 103 ans.
- Hazel la petite sorcière de Phoebe Wahl (Editions des Éléphants) : Une histoire par saison, une année qui passe doucement aux côtés d'une adorable héroïne. Un régal de lecture dès 4 ans.
- Une chose formidable de Rébecca Dautremer (Sarbacane) : La nouvelle histoire de Jacominus nous parle du temps qui passe, des petites merveilles de l'amitié... A lire ou écouter en famille dès 6 ans.
- Pauline voyage de Marie Desplechin et François Roca (École des loisirs) : Un album magistral né de l'imagination d'une grande autrice et d'un grand illustrateur, une vraie invitation au voyage dès 7 ans.
- À la recherche du Père Nl de Loïc Clément et Anne Montel (Little Urban) : Un cherche et trouve foisonnant et coloré qui sent bon le chocolat chaud et le feu ouvert pour s'amuser pendant des heures...
 
 

Les auteurs belges sont très bien représentés sur la scène littéraire cette année et s'attaquent à des sujets d'actualité. à la rencontre d'adolescents en hôpital psychiatrique dans le bouleversant "Les Dragons" (Allary). Quant à Antoine Wauters, il poursuit son parcours sans faute avec "Le plus court chemin" (Verdier), récit fait de grâce de son enfance dans un village, avec ce que cela comporte d'ennui, de solitude, mais aussi de lectures et de contacts avec l
Geneviève Damas raconte avec empathie le difficile parcours d'une personne transgenre dans "Strange" (Grasset). Jérôme Colin est partia nature.

Parmi les auteurs français, mention spéciale pour "L'Amour" de François Begaudeau (Verticales) : un texte qui, par sa simplicité même, atteint un degré rare de beauté et d'émotion. En peu de pages, sans grands mots ni éclat, en décrivant l'histoire d'un couple ordinaire, l'auteur, loin de toute niaiserie ou naïveté, nous donne sa version de l'amour, celui qui supporte le quotidien, les concessions, celui qui engage.
"L'Enragé" de Sorj Chalandon (Grasset) : Inspiré d'une histoire vraie, ce roman raconte l'évasion de 56 enfants d'une colonie pénitentiaire à Belle-Ile en Mer en 1934. L'auteur s'attache au destin du seul enfant qui n’a pas été rattrapé et qu'on pense noyé. A moins qu'il n'ait bénéficié de l'aide discrète d'un habitant... Chalandon, l'auteur ultrasensible qui ne déçoit jamais, nous bouleverse à nouveau avec ce portrait de jeune révolté.
"Une façon d'aimer", de Dominique Barbéris (Gallimard) : un livre nostalgique, un portrait en sépia de Madeleine, discrète et racée, une allure à la Michelle Morgan, qui, dans les années 50, suit son mari au Cameroun. Elle reste un peu en retrait de la petite société d'expatriés et de diplomates qui se retrouvent entre eux. Jusqu'au jour où une rencontre folle fait basculer son destin.Un très joli livre à la plume délicate.

Les ados ne sont pas en reste cette année par rapport à l'imposante rentrée littéraire adulte... Une première sélection à découvrir !

Plusieurs premiers romans nous offrent cette année des thèmes riches, variés, et cela avec une grande maîtrise.
"Georgette" de Lea Diane (Editions de l'Olivier) : un livre débordant d'amour et de tendresse d'une petite fille pour Georgette, cette femme qui a fait partie de la famille sans en être, cette femme qui s'est occupée d'elle avec tellement d'attentions. Cette femme, c'était la domestique à demeure de la famille. Devenue adulte, Dea Liane, d'origine syro-libanaise, s'interroge avec beaucoup de sensibilité sur le statut de Georgette, elle qui a tant compté pour elle, et sur ce qu'elle est devenue ensuite.
"Un simple diner" de Cécile Tliti (Calmann-Levy) : Une comédie plus que grinçante qui pointe nos faiblesses et nos fragilités. C'est à l'occasion d'un simple dîner entre deux couples d'amis que toutes les arrière-pensées ou intentions cachées des uns et des autres se révèlent, ce qui créera de fortes perturbations.
"Vous ne connaissez rien de moi" de Julie Héracles (Lattès) : D'après la célèbre photo de Robert Capa, "La tondue de Chartres" (en couverture), Julie Heracles se met dans la peau de cette jeune femme française pendant la guerre, laquelle voulait s'élever socialement, ou survivre tout simplement. La langue est vive, et le sujet traité sans manichéisme.
"Ce que je sais de toi" d’Eric Chacour (Philippe Rey) : Un jeune médecin au Caire dans les années 80 hérite du prestigieux cabinet de son père. En quête de sens, il ouvre un dispensaire dans un quartier populaire. Il y fait la rencontre d'un être qui va bouleverser son existence. Une écriture ciselée, une intrigue resserrée, la complexité des caractères, la description fine de la communauté levantine et de ses traditions : autant de qualités qui rendent ce livre magnifique.

Du côté des traductions, plusieurs coups de coeur également.
"Trust" de Hernan Diaz (trad. de l'anglais (E.U.) - Editions de l'Olivier) : Trust nous arrive auréolé du Prix Pulitzer, entièrement mérité. C'est un roman à la construction brillante et vertigineuse qui nous raconte l'histoire d'un magnat de la finance à New York dans les années 30 , lequel échappe à la ruine lors du krach boursier. Quels sont les secrets de sa réussite? Qui a tiré les ficelles? Intrigant, mystificateur, ce roman passionnant déconstruit le mythe américain et rend hommage à l'intelligence des femmes.
"Marzahn mon amour" de Katja Oskamp (trad. de l'allemand - Zulma). Une petite merveille qui fait chaud au coeur. Bien sûr, a priori, l'histoire des aventures d'une podologue peut ne pas faire rêver. Et pourtant, pourtant...le parcours de cette romancière qui, faute de succès, entame une carrière de pédicure dans une cité populaire de l'ex-RDA est un petit bijou de bienveillance, d'humour, d'observation de la nature humaine aussi. En soignant les pieds cabossés (reflets de l'âme?), elle espère voir ses patients repartir plus enjoués qu'en arrivant. Et c'est bien entendu ce qui arrive au lecteur.
"Une journée de chien" de Sander Kollaard (trad. du néerlandais - Héloïse d'Ormesson) : Une journée ensoleillée de juin, un homme au mitan de sa vie ne peut s'empêcher de faire son examen de conscience : divorce, célibat, manque d'argent et surtout maladie de Canaille, son chien. Mais n'est-ce pas dans ces moments-là que peut apparaître un signe du destin? Cette journée d'introspection, de mélancolique atteint un joli point d'équilibre.
"Le café sans nom" de Robert Seethaler (trad. de l'allemand, Autriche -Wespieser). Années 60, à Vienne, Robert Simon, un homme modeste vivant jusqu'alors de petits travaux, réalise son vieux rêve en reprenant un café poussiéreux que dans son humilité il nommera "Le café sans nom". D'oeuvre en oeuvre, Seethaler a toujours cette finesse extraordinaire dans la description des gens simples. Il atteint ici un sommet en nous faisant entendre les conversations des habitués du café, les liens qui se tissent, les petits événements qui s'y passent avec cette kyrielle de personnages, fringants ou misérables, mais tous touchants à leur façon. « Le café sans nom" est un haut lieu de l'humanité la plus humble.
"Portrait d'un mariage" de Maggie O'Farrell (trad. de l'anglais, Irlande - Belfond): La toute jeune Lucrèce de Médicis doit épouser le promis de sa sœur décédée, le duc de Ferrare. C'est encore une enfant qui ne connaît rien aux jeux politiques dangereux et aux intrigues de palais , ni à l'enjeu de son mariage. Maggie O'Farrell nous entraîne au XVIe siècle dans la Renaissance italienne dans les pensées de cette jeune fille qui se retrouve bien seule face à son destin.

 

On manque d’adjectifs pour les qualifier ! Chouettes, intelligent.es, intéressant.es, grand.es, fort.es… Bref absolument parfait.es ! Ce sont les adolescent.es de notre groupe de lecture ! Et cette année encore, ils et elles nous proposent une superbe sélection taillée pour l’été.

 

Trois récits intenses sur l’adolescence dans toutes ses nuances : Les Éblouis (Aylin Manço, Sarbacane), Le premier qui meurt à la fin (Adam Silvera, Robert Laffont) et Qu’est-ce qu’on fout ici ? (Shaïne Cassim, Gallimard Scripto).

 

Trois livres qui marquent dans la collection de poche Pôle fiction (Gallimard)  : Dévisagée (Erin Stewart), Hôtel Castellana (Ruta Sepetys) et L’année de grâce (Kim Liggett).

 

Quatre débuts de séries fantastiques époustouflantes : Twin Crowns (Catherine Doyle et Katherine Webber, Bayard), Absolu (Margot Dessenne, Castelmore Bigbang), This Savage Song (V.E. Schwab, Lumen) et Vortex (Anna Benning, Rouergue jeunesse).

 

Deux récits réalistes justes et touchants : Marche ta peine (Maryvonne Rippert, Milan) et Si je dois te trahir (Ruta Sepetys, Gallimard).

 

Quatre séries indétrônables qu’on ne présente plus : Cherub (Robert Muchamore, Casterman), Hunger Games (Suzanne Collins, PKJ), N.E.O. (Michel Bussi, PKJ) et La Faucheuse (Neal Shusterman, PKJ).

 

Trois récits fantastiques en un seul tome qui ne laisse pas indifférent.es : Le château solitaire dans le miroir (Tsujimura Mizuki, Milan), Pyramide (Gaëtan B. Maran, Syros) et 900 (Maëlle Poe, Hachette).

 

 

Et, si tu es en secondaire et que tu rêves d'intégrer notre formidables team de lecteurs, n'hésite pas à nous contacter!

Rendez-vous estival incontournable, voici notre sélection des poches de l'été !

Rendez-vous estival incontournable, voici notre sélection des poches de l'été !

De belles illustrations, des textes dynamiques, surtout de bons moments de lecture !

Depuis quelques années, la rentrée littéraire de janvier est aussi incontournable que sa grande soeur de septembre. Voici quelques titres que nous vous recommandons chaudement.

De la littérature française, des polars, de la bd, une petite sélection à ne pas manquer!

empty