Seuil

  • Presque

    Cathy Karsenty

    • Seuil
    • 1 Avril 2021

    Tous les rendez-vous manqués, tous les chemins que l'on n'a pas pris, tous ces "presque" sont des valises que l'on transporte toujours avec soi... Cathy Karsenty est une illustratrice confirmée. Elle est l'auteure de plusieurs livres adultes ou jeunesse ; Presque est son premier roman graphique.

  • Carnets de thèse

    Tiphaine Rivière

    • Seuil
    • 19 Mars 2015

    Quand une jeune enseignante quitte son collège de ZEP pour se lancer, euphorique, dans une thèse, elle n'imagine pas le chemin de croix sur lequel elle s'engage.
    Autour de Jeanne défile l'univers des thésards : le directeur de recherche charismatique, expert dans l'art d'esquiver les doctorants qui attendent fébrilement la lecture de leurs pavés ; la secrétaire usant de toute l'étendue de son pouvoir d'inertie dans le traitement des dossiers dont on l'accable ; les colloques soporifiques où sont livrés en pâture les aspirants chercheurs ; les amphis bondés de première année devant lesquels ils s'aguerrissent en étrennant des cours laborieux payés au semestre et dont ils recueillent les fruits dans des copies désarmantes de candeur ; la jungle de la compétition académique et le dénuement d'une université malmenée ; la famille et les amis qui n'y comprennent rien ; l'infortuné compagnon endurant par procuration le calvaire de cette thèse qui n'en finit pas.
    À la manière d'un récit d'apprentissage, avec drôlerie et finesse, ce roman graphique raconte le quotidien de doctorants qu'on compte aujourd'hui en France par dizaines de milliers et qui, comme Jeanne, poursuivent leur recherche comme une quête existentielle. Vous en connaissez forcément. Après avoir lu ce livre, vous ne leur demanderez plus : « Alors, cette thèse ? »

  • Strip-tease

    Joe Matt

    • Seuil
    • 14 Janvier 2004

    Enfant caché de Matt Groening et de Robert Crumb, Joe Matt est le chef de file de la nouvelle école autobiographique anglo -saxonne. Un mâle trentenaire occidental dans toute sa splendeur :
    égocentrique, maniaque et obsédé sexuel. À travers son journal dessiné, le dessinateur évoque sans complaisance ses multiples travers, avec force maestria graphique et narrative. Depuis sa radinerie désormais légendaire jusqu'à la quête obsessionnelle de vidéos pornos qui le mèneront jusqu'aux réunions des « Sex Addicts Anonymes ».
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'intimité sexuelle des hommes sans avoir besoin de le demander.

  • L'automne

    Brubaker/Lutes

    • Seuil
    • 18 Novembre 2005

    Thriller en forme de nouvelle graphique, L'Automne met en scène un jeune employé qui se retrouve embarqué dans une histoire qui le dépasse.
    Le canadien Jason Lutes est l'auteur du remarqué Berlin, publié aux éditions du Seuil en 2002. Aidé par Ed Brubacker au scénario, il s'offre avec L'Automne une récréation graphique et narrative dans la pure tradition du récit à énigme.

  • Seules contre tous

    Miriam Katin

    • Seuil
    • 2 Novembre 2006

    Dans ce récit envoûtant, Miriam Katin relate son parcours avec sa mère en Hongrie durant la Seconde Guerre mondiale, alors que toutes les deux fuient les persécutions nazies. Tandis que son père est enrôlé dans l'armée hongroise, Miriam et sa mère sont contraintes de quitter Budapest, refusant d'être parquées avec les autres juifs promis à la déportation. Elles se font passer pour une servante russe et sa fille illégitime, vivent dans la clandestinité, croisent des officiers allemands, une ribambelle de traîtres et de collaborateurs, des paysans dépassés et des soldats soviétiques sans foi ni loi. Dans cette fuite éperdue, certains d'entre eux vont pourtant les aider.

  • Pastiche des récits animaliers traditionnels du comic book américain, Dan et Larry met en scène un homme-robot aux comportements bizarres et son canard domestique mal élevé. Évoluant dans un univers décalé, nos deux héros font notamment l'expérience des drogues et de la sexualité.

  • J comme je

    Julie Doucet

    • Seuil
    • 21 Janvier 2005

    J comme Je est une « autobiographie partielle » (de la naissance à la fin de l'adolescence) qui s'écrit, telle une multitude de lettres anonymes, à l'aide de lettres ou mots découpés dans les journaux auxquels viennent se mêler des dessins de l'artiste.
    On y découvre donc, en vrac et au fil des pages : Comment Julie, presque Sophie s'appelle Julie à cause de Julie Christie, « cette blonde aux yeux bleus brevetée » ; son amitié avec Martine, sa cousine, « un peu menue, mais compagne de haute qualité, 100% meilleure amie » ; que Julie est un garçon manqué, « une fille sans vocation savonnette qui joue à la poupée avec virilité » ; son déclin scolaire et son étonnement « quand elle a regardé passer devant elle le paquebot de l'éducation en règle » ; le divorce de ses parents qu'elle vit comme un « passage au hachoir familial de son foyer formule-confort deux voitures » ; sa rencontre avec Brigitte avec qui elle «préfère écouter le silence, la bouche fermée, les oreilles immobiles».
    Un livre intime et pudique, mais qui résonne de la voix unique, à l'accent chantant made in Nouvelle-France, de la canadienne Julie Doucet.

  • Martin est un peintre radical plus enclin à développer les subtilités de son art qu'à chercher un «vrai» travail d'illustrateur dans les magazines. Pire que ça : il est totalement obsédé par son modèle Tina, une jeune adolescente bien en chair qui aime s'enfiler des pots entiers de crème glacée. Petit à petit, leur relation va sombrer dans le sexe, jusqu'à placer Martin dans un véritable état de dépendance affective.
    Subtil roman graphique développant le versant trash de la relation entre un peintre et son modèle, Ripple, une prédilection pour Tina, est aussi une oeuvre plastique lumineuse, dont la variété de traitement rappelle les dessins d'Egon Schiele ou d'Edward Sorel.

  • «Les histoires d'amour finissent mal, en général» Tel pourrait être l'adage de ce recueil de portraits délicieusement cruels : « Depuis qu'il est empaillé, il est charmant » ; « Allo, les assurances Duboit, je viens d'écraser mon mari...ça va me coûter cher oeoe ».
    Kitty Crowther croque le couple dans toute sa noirceur et invite le lecteur à traquer le détail qui cloche (un pied suspendu dans un miroir, un four à gaz ouvert en arrière plan, un mot apparemment anodin et pourtant révélateur...).
    Du rire jaune au ricanement libérateur, il n'y a parfois qu'un coup de crayon !
    Kitty Crowther est née en 1970 à Bruxelles d'une mère suédoise et d'un père anglais. La littérature enfantine, principalement anglophone et scandinave, l'a toujours passionnée. Malentendante et appareillée, elle a toujours été captivée par l'image, les signes et le sens caché des choses. Mère de deux garçons, Théodore et Elias, elle replonge avec délice dans l'imaginaire des tout-petits et depuis 1994, se consacre aux livres pour enfants. Elle séjourne régulièrement en Zeelande.

  • 32 histoires

    Adrian Tomine

    • Seuil
    • 24 Septembre 2004

    Lorsque Adrian Tomine publia les 25 premiers exemplaires de sa série « Optic Nerve », à l'aide de la photocopieuse du campus de Berkeley où le jeune homme étudiait la littérature anglo-saxonne, il ne se doutait pas qu'il allait bientôt devenir la coqueluche de toute une génération et que ses petits fascicules, vendus un dollar, seraient aujourd'hui des collectors recherchés. Ce livre regroupe l'intégrale de ses premières histoires courtes en formes de nouvelles graphiques, dans lesquelles pointent déjà les aspirations du futur dessinateur de Blonde Platine : le malaise adolescent et l'agencement des relations sentimentales entre jeunes adultes.
    Adrian Tomine est né en 1974 à Sacramento, aux États-Unis. Depuis 1991, il élabore dans son comics « Optic Nerve » une oeuvre sensible et intelligente, aux confins de l'autofiction. Alliée à un style graphique impeccable, cette fine observation des relations humaines et sentimentales est récompensée en 1995 par l'obtention du prestigieux Harvey Award, catégorie meilleur jeune talent. Il vit et travaille à Berkeley, en Californie.
    Son album Blonde Platine, publié au Seuil en 2003 a été nominé dans la catégorie « meilleur album » au festival d'Angoulême 2004.

  • Une petite mort

    Moore/Zarate

    • Seuil
    • 18 Novembre 2005

    Un publicitaire au chômage tente de faire face aux sentiments de culpabilité qui l'assaillent, depuis qu'il a provoqué la mort d'un jeune garçon lors d'un accident de voiture. Ce drame sera l'occasion pour lui de faire le point sur sa vie, et d'en changer. Ce livre est un roman graphique.

  • Takita Yu évoque ses souvenirs d'enfance dans le quartier de Terajima, à Tokyo dans les années 1930, où sa famille tenait un estaminet. Un style burlesque qui croque avec légèreté la trajectoire d'un enfant japonais, au moment où le Japon entre dans la Seconde Guerre mondiale.

  • Carnet de voyages 2005

    Loustal

    • Seuil
    • 19 Janvier 2006

    Ce nouveau carnet de voyage rassemble des destinations explorées entre 2003 et 2005 par Jacques de Loustal : le Maroc oriental, l'Irlande, la Bolivie, la Thaïlande, la Namibie, la Réunion et les Iles éoliennes.
    Comme à son habitude, ce maître du dilletantisme habile nous fait partager des moments de grâce et de contemplation.

empty