• Les mages bleus, servants de l'Équilibre, ont été décimés, mais l'un d'eux a trahi pour survivre.
    Ses fils en paient le prix : Cerdric le mal aimé, réfractaire à la magie, impliqué malgré lui dans les intrigues de la Loi... et Ceredawn le bâtard semi-rive, désigné par l'Énigme, caché tel un secret honteux car il incarne le renouveau de l'Équilibre.
    Cet Équilibre, tous s'appliquent à le détruire. Même Cerdric ne parvient pas à l'accepter : il le juge entaché de Chaos. Pourtant, par amour pour son cadet, il en sera le protecteur, malgré les tensions, et jusqu'à la rupture.
    Ceredawn aura cependant d'autres alliés, dont certains qui tenteront de le manipuler pour assouvir leurs propres appétits.
    Au terme des complots, batailles entre factions et déploiements de magie, l'Énigme sera résolue.

  • Cosmogonie, Éradication, dragons, lune bleue, maîtres-chats, démons incarnés, l'amour improbable d'un roi pour son esclave... et l'origine d'un dorsal, d'une statue aux bras brisés, d'une amitié nourrie de fascination et plus puissante que la mort. Dans ce recueil, Nathalie Dau lève le voile, par petites touches, sur les événements situés en amont de son cycle Le Livre de l'Énigme. Et prolonge l'enchantement.

  • Les ténèbres ont un coeur de lumière.

    Je l'ai su quand j'ai vu l'enfant dans la tempête. J'ai entraperçu l'azur de sa magie étrange et intense, mon univers s'est métamorphosé. Moi qui me sentais si seul, si désespéré, j'ai découvert soudain pourquoi j'étais venu au monde : pour protéger celui qu'on m'a donné pour frère. Un frère pas tout à fait humain, pas tout à fait possible. Le protéger des autres et de lui-même : des décisions qu'il voudrait prendre afin de résoudre sa maudite Énigme. Car ce petit est doué pour se mettre - nous mettre - en péril ! Mais j'ai la faiblesse de croire que je suis plus têtu que lui.

  • Fuyant les persécutions de mages bleus, Cerdric s'est réfugié incognito dans la capitale, en compagnie de son protégé, son petit frère Ceredawn. Ce dernier du fait de ses pouvoirs doit rentrer au séminaire d'Atilda, dirigé par le redoutable Omniscient. D'origine populaire et, encore pire, de sang-mêlé avec la race d'esclaves les Rives, Ceredawn n'est pas du tout bien reçu, ostracisé par les autres élèves en plus d'être soumis à rude épreuve par l'Omniscient, qui a détecté la nature bleue de ses dons. La première année d'étude est destinée à dégrossir les jeunes "radicelles" (nouveaux élèves) avant l'épreuve du bois d'Ombre, le passage d'un univers parallèle habité par le dieux, où meurent nombre d'élèves à chaque fois.

  • L'amour et la vengeance ont l'art de traverser les âges, et ce d'autant plus lorsque les dieux sont impliqués.

    Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction. Ainsi en va-t-il d'Augusta Quinn et d'Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine. Mais en cette fin de XXe siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d'arpenter les lieux d'ici et d'ailleurs, Kernunnos, sous l'un ou l'autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe... et de le dépasser.

    Délaissant un moment le Livre de l'Énigme pour les mythes du Pays de Galles, Nathalie Dau nous fait découvrir déesse-mère et dieu-cerf, dans un bel hommage à l'esprit celte.

  • L´amour et la vengeance ont l´art de traverser les âges, et ce d´autant plus lorsque les dieux sont impliqués.

    Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction.

    Ainsi en va-t-il d´Augusta Quinn et d´Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine.

    Mais en cette fin de XXe siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d´arpenter les lieux d´ici et d´ailleurs, Kernunnos, sous l´un ou l´autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe... et de le dépasser.

  • Les Mages Bleus, servants de l'Équilibre, ont été décimés, mais l'un des leurs a survécu au prix de son honneur, motivé par le besoin impérieux de transmettre la vie.
    Le jeune Cerdric, né bréon de la noble famille Tirbald, va, quant à lui, affronter une mère qui ne l'a pas désiré, un monde qui semble incapable de l'aimer.
    Et si la solution à ses tourments résidait dans la Marche voisine, là où vit son mystérieux père, en exil ?
    Mais au terme de son voyage, Cerdric recevra surtout le poids d'un secret terriblement lourd à porter : celui de la Somme des Rêves, une espérance de renouveau pour ceux qui refusent de s'incliner devant les dieux...
    Avec La Somme des Rêves, Nathalie Dau signe une oeuvre de fantasy magistrale, digne de Robert Jordan, Georges R.R. Martin, ou encore Robin Hobb. Un récit d'une qualité rare écrit avec la plume ciselée d'une auteure reconnue...

  • Il rôde.

    Dans les galeries du bassin houiller, le touffu des forêts sauvages et la noirceur des sentiments.

    Dans la souffrance et puis les larmes, les cauchemars du quotidien, le désespoir, la solitude. et la peur qui pousse à le voir là où il ne s'est pas tenu. La rancoeur qui l'invoque. La vengeance qui lui livre son dû.

    Il rit, aussi, de la folie et de ses farces. Des illusions, des accidents, des maux. Du Mal.

    Et il attend. Armé de ses atouts.

  • Voir avec le coeur

    Nathalie Dau

    « Il était une fois une petite fille riche que personne ne voyait jamais.
    - Pourquoi, maman ? Elle était petite riquiqui ?
    - Oui, elle était toute petite.
    Alors... » Nathalie Dau, auteur de Légendes, créatures fantastiques (éd. Auzou) et des Contes Myalgiques (éd. Griffe d'Encre, prix Imaginales 2008) est aussi la maman de trois petites filles. Voir avec le Coeur a d'abord été écrit pour elles.

    Aujourd'hui, ce sont tous les enfants qui vont pouvoir le découvrir au travers de cette édition illustrée par Alexandre Dainche et mise en musique par David Mille.

    Un conte empreint de tendresse, à lire, à écouter, à colorier.

  • En revenir aux fées

    Nathalie Dau

    • Voy'el
    • 24 Septembre 2018

    La Terre, futur proche. À force de mépris, l'humanité a provoqué l'Échec. La technologie a régressé. La Nature a grandement souffert. L'air et le sol sont si pollués que les gens vivent confinés, mal nourris. De leur côté du monde, les fées s'interrogent. Faut-il agir pour sauver ce qui peut l'être, ou doit-on achever de purger la planète de ceux qui l'ont défigurée ? Follette plaide en faveur des ingénieurs, des rêveurs et des artistes - surtout son cher Julian, dont les rimes et les récits lui ont permis de subsister. Mais seule une très ancienne divinité, défigée après cinq mille ans, a vraiment le pouvoir de trancher la question. Ce nouveau roman mosaïque chez Voy'el vous est proposé dans une édition revue et augmentée. Les textes de Nathalie Dau nous parlent avec une justesse incroyable, alors que la planète continue de subir de nombreuses dévastations.

empty