• Nosztalgia express

    Marc Laine

    Jeune chanteur de yé-yé sur le déclin, Danny Valentin est marqué par l'abandon de sa mère à l'âge de 10 ans. Son impresario engage un détective privé pour découvrir ce qu'il s'est passé ce matin du 4 novembre 1956 où la petite histoire va être rattrapée la répression de l'insurrection hongroise par les Soviétiques.  6 hommes, 2 femmes / 2 h 30

  • Démons

    Marc Laine

    Lieutenant de police judiciaire à Avignon, Maxime porte sur son visage la marque du démon. Sept profondes cicatrices, de la tempe au menton, qui le font passer inaperçu parmi les voyous et lui ont laissé l'âme balafrée. Le Mal, il le connaît. Le reconnaît. D'instinct. Mais cette scène de crime dépasse de loin ses talents de chasseur. Pendu à des crocs de boucher, un homme a été proprement massacré. Le premier d'une longue série qui mènera Maxime aux portes de l'enfer. Et celles-ci ne s'ouvrent pas impunément...

  • «La Chambre désaccordée» est jouée en octobre à la Scène nationale 61 à Alençon. Parfois, les parents de Simon se disputent. Ils ont beau s'enfermer dans la cuisine, Simon entend tout, sans pourtant comprendre la raison de ces cris. Leurs voix sont comme deux instruments désaccordés et dans la cuisine, c'est une véritable cacophonie. Alors il se met au piano et prépare un concours, pour ne plus les entendre... Guidé par son professeur, Simon va tenter, grâce à la musique, d'harmoniser le chaos du réel auquel il est confronté pour la première fois de sa vie. Le jour de l'audition arrive et la prestation de Simon réserve bien des surprises...

  • Ancienne élève de l'école d'officiers militaires de Saint-Cyr, Emma a choisi la gendarmerie par vocation. Résoudre des crimes atroces est devenu sa drogue quotidienne. Aux trousses d'un fantôme blanc qui agresse les videurs de boîtes de nuit, elle est soudain appelée sur une enquête complexe : un capitaine de l'armée de terre a été sauvagement agressé à l'acide et son cadavre dévoré par le produit. Un souvenir la frappe : cet homme était de sa promo à Saint-Cyr. Puis un deuxième meurtre atroce se produit, à nouveau un capitaine de l'armée de terre. Le malaise s'installe tandis qu'Emma peine à trouver des pistes.
    Confrontée à des meurtres violents et à un tueur insaisissable qui se rapproche d'elle, Emma aura-t-elle la force de l'affronter directement ? Que craint-elle ?

  • David et Claire vivent dans une maison pavillonnaire aux abords d'une forêt, le jeune couple découvre une femme cachée dans le jardin. Visiblement égarée et terrifiée, l'inconnue se révèle particulièrement agressive. Lorsque David tente de la ramener dans la maison, elle lui mord la main.

  • Vanishing Point : Au volant d'une voiture, Suzanne se laisse mourir, intoxiquée par les gaz d'échappement. Dans un long flash-back, elle se souvient d'un road trip vers le Grand Nord du Québec. Ailleurs, dans un club à Montréal, une mystérieuse jeune femme prend le micro pour nous faire le récit de sa propre traversée du territoire amérindien. Au milieu des apparitions, il y a Tom, un jeune auto-stoppeur. Les temporalités se confondent, dessinant le portrait d'une femme.
    Spleenorama : «Spleenorama» c'est le titre du dernier album inédit du groupe de rock formé par Lucas, Yannick, Isabelle et Laurent. L'album mort-né, celui que le départ de Lucas avait condamné aux limbes. Pendant quinze ans, Laurent a travaillé seul sur cet album. Son enterrement va réunir le groupe une dernière fois.

  • La police quittée, Maxime exerce à présent comme enquêteur privé. Il peut enfin profiter pleinement des êtres qui lui sont chers, mais pas seulement. La principale raison qu'il lui faudra encore admettre, c'est qu'il l'a fait pour enfin épouser la sombre vocation qui est sienne, celle d'éradiquer le mal, où qu'il soit, et même si celui-ci adopte parfois une bien étrange apparence...

  • Flambeau

    Marc Laine

    Un an après s'être confronté au mal absolu, Maxime exerce désormais au sein de la prestigieuse DRPJ de Versailles. Espérant trouver quelque salut dans sa nouvelle affectation parisienne, il continue d'affronter les sombres démons qui l'assaillent chaque nuit. Honni par son chef, il trouve pourtant grand réconfort en la présence de son nouvel équipier, Antoine. Toujours consumé par la plus noire des colères, il devra pourtant apprendre à maîtriser sa rage s'il ne veut pas perdre le combat qui l'attend au coeur de la Brie profonde.

  • Parano au pays des super-héros.
    Entre les années 1930 et 1950, au coeur d'une Amérique troublée en recherche d'elle-même, deux figures emblématiques de la culture populaire s'opposent : Fredric Wertham et William Moulton Marston. Le premier, officiant comme expert psychiatre auprès de la justice, mène une campagne de dénonciation à l'encontre des comic books pendant que le second, travaillant dans l'industrie du divertissement, et auteur de Wonder Woman, en défend les mérites pédagogiques. Au fil de l'histoire, au travers de ces deux personnages, d'un kiosque et des passants qui l'entourent, se dessine le reflet d'une société américaine.Fredric, William et l'Amazone retrace l'evolution des comic books et decrit le portrait d'une Amerique traumatisee, de la grande depression a la paranoia maccartyste de la Guerre froide, en passant par la seconde guerre mondiale. Il parle d'une Amerique frappee par la figure des tueurs en serie puis par la grande peur du communisme.

  • Du film Batman: Dark Knight au comics Spiderman en passant par Daredevil, cette biographie exclusive retrace le parcours d'un scénariste et illustrateur culte.

  • Saviez-vous que le scénariste ne se contente pas de "mettre les mots dans les bulles" mais qu'il peut être à l'origine de l'histoire ? Que c'est lui qui la découpe (de la séquence à la case), construit l'intrigue, impulse un rythme, rédige les dialogues ? Non ? Alors il est temps de vous plonger dans L'écriture du scénario !

    Écrire et raconter, telle est l'ambition du scénariste, dont le travail s'apparente également à la mise en scène. Il est présent aux différentes étapes de la réalisation de l'album, et son travail, mené main dans la main avec le dessinateur, permet de donner au projet les fondations solides dont il a besoin pour être cohérent, logique, lisible et divertissant. Un rôle à la fois complexe et multiple décrit par le menu dans ce manuel pour vous aider à rédiger votre premier scénario.

    Le scénariste de bande dessinée n'est pas ce petit monsieur qui remplit les bulles penché sur son bureau mais bel et bien l'architecte épanoui de l'album. Et pour entrer dans la peau du personnage, rien de tel que ce tome 2 de la collection "Les manuels de la BD".

  • Chatoyantes et lumineuses ou sombres et crépusculaires, contrastées ou harmonieuses, douces ou vives, les couleurs des planches de BD doivent certes séduire mais surtout faire sens. Servir l'histoire, tel est le but de la colorisation. Mais comment coloriser ? Quelle technique employer ? Quel matériel privilégier ? Y a t-il encore une place pour la colorisation traditionnelle ? Ou doit-on passer au tout informatique ? Quelle est la méthode ? Quelles sont les exigences techniques des éditeurs ? Avant de voir tout rouge ou de virer au vert, plongez-vous dans La colorisation des planches ! Depuis une dizaine d'années, le coloriste est membre à part entière de l'équipe de bédéastes, son nom apparaît désormais aux côtés de ceux du scénariste et du dessinateur. Cet ouvrage est le manuel idéal pour coloriser ses propres planches : comprendre la couleur, coloriser ses premières cases, passe de la case à la planche ; toutes les étapes de la colorisation sont abordées. La part belle est faite aux techniques traditionnelles. Avec la montée en puissance de l'informatique, la colorisation numérique est quasiment incontournable : vous apprendrez à mettre l'ordinateur au service de vos planches colorées à la main et assimilerez pas à pas les fonctions de base des logiciels tels que Photoshop. Avec des exemples concrets, des documents explicites et le témoignage de professionnels, cet ouvrage éclaire le travail du coloriste. En dernière partie, Lainé et Geyser, les auteurs d'Omnopolis, expliquent en détail comment les couleurs de leur histoire Cuivremonde ont été réalisées. Pour voir la vie en rose, rien de tel que ce tome 6 de la collection Les manuels de la BD.

  • SPIDER-MAN, CAPTAIN, AMERICA, IRON MAN, HULK, THOR, DAREDEVIL, DOCTOR STRANGE, LES 4 FANTASTIQUES, LES X-MEN...

    Scénariste et éditeur, Stan Lee a révolutionné le monde de la bande dessinée en donnant à Marvel un tout nouveau panthéon de super-héros modernes, populaires et associés aux préoccupations de leur temps.

    Aujourd'hui, si des milliers de fans guettent toujours avec passion ses apparitions dans des blockbusters hollywoodiens ou lors de manifestations publiques, de nombreuses voix questionnent aussi la réalité de son héritage.

    Qu'en est-il en vérité de cet amateur de formules choc et de titres ronflants ? N'est-il qu'un extraordinaire vendeur, qui se serait trouvé au bon moment dans la bonne maison d'édition ? Ou demeure-t-il un incroyable créateur d'univers, aux techniques littéraires éprouvées et au style inimitable ?

    Au delà des polémiques faciles, Jean-Marc Lainé dresse dans cette première biographie française un portrait tout en nuances d'une personnalité phare de la pop culture. Une analyse essentielle pour comprendre les origines de ce mythe contemporain et de cette industrie florissante que représentent les super-héros américains.

  • Le lettrage, c'est un peu la bande-son de la BD : ça fait parler les personnages, chanter les oiseaux, crisser les pneus, grincer les portes...
    ça fait murmurer et crier (voire hurler), parler égyptien ou goth, dire des gros mots autorisés aux moins de dix-huit ans, ça fait penser aussi... De crac boum hue à la notion de focalisation, Le lettrage des bulles vous initie au lettrage de A à Z. Un bon lettrage sur une planche de BD, c'est comme un bon effet spécial dans un film à grand spectacle : il ne se voit pas. La manière dont les lettres sont tracées ou le choix des polices utilisées, la forme des bulles, l'orientation des queues de bulles, la façon dont phylactères et onomatopées se placent dans la page, tout cela concourt à faciliter la lecture et à guider le regard d'une case à l'autre.
    Fluidité et lisibilité sont les deux buts à atteindre pour le lettreur. Comment procède-t-il ? Quels outils a-t-il à sa disposition ? Comment lettrer de manière traditionnelle ? Comment les logiciels l'aident-ils dans son travail ? Voici quelques questions parmi tant d'autres qui trouveront des réponses dans cet ouvrage. Trucs et astuces des dessinateurs et lettreurs vous seront dévoilés, et ce sera à vous, ensuite, de lettrer votre première BD.
    Et en dernière partie de ce tome 7 de la collection Les manuels de la BD, les personnages de Cuivremonde vous disent tout !

  • S'il fallait une preuve que le monde des super-héros Marvel est un univers partagé, il conviendrait de citer ce papy chétif aux grandes lunettes de soleil qui, déguisé en vendeur de sandwich, en facteur new-yorkais ou en général de l'armée américaine, hante les adaptations sur grand écran, des X-Men aux Avengers. Qui est ce vieillard à l'accent traînant, qui est partout à la fois, qu'on montre du doigt avec un sourire de connivence, et dont on attend l'apparition avec impatience ? Simple. C'est Stan Lee.

    Co-créateur du panthéon Marvel dans lequel s'agitent avec le succès que l'on sait les X-Men, Iron-Man, Spider-Man ou les Avengers, Stan Lee est aujourd'hui une figure reconnue de la culture populaire. Ses interviews paraissent dans les magazines télé, les maximes de ses personnages sont citées dans les chroniques radio. Et pourtant, la réputation de Stan Lee a été entachée de nombreuses polémiques. Qu'en est-il de cet amateur de bons mots et de titres ronflants ? N'est-il qu'un excellent vendeur qui s'est trouvé au bon moment dans la bonne maison d'édition ? Ou demeure-t-il un auteur aux techniques littéraires éprouvées et aux thématiques récurrentes ? L'univers Marvel ne lui doit-il qu'un vernis de modernité, ou bien une réelle identité ?

  • Aujourd'hui, tout le monde connaît Superman, les X-Men ou le géant Hulk. Les super-héros sont plus que jamais sur le devant de la scène, à commencer sur grand écran.
    Le mensuel mythique Strange a popularisé ces super-héros, en publiant de 1970 à 1996 pas moins de 300 numéros, diffusés à 150 000 exemplaires environ par mois. Il mettait alors à la portée du jeune lectorat français les aventures exceptionnelles de héros puissants habités par un grand idéal de justice.
    Nos années Strange s'adresse à toute cette génération de lecteurs assidus qui ont grandi avec ce mensuel.
    Présentant chaque héros, l'histoire de sa publication dans Strange ainsi que les produits dérivés associés et les adaptations au cinéma et à la TV, cet ouvrage est illustré de nombreuses couvertures de Strange grâce aux collections impressionnantes des deux auteurs.
    Alors que 5 films adaptés de comics sortent cette année sur les écrans français, voici l'ouvrage essentiel pour tous les fans de comics !

  • Ce Cahier d'exercices BD constitue l'outil idéal pour faire ses gammes d'auteur de BD. En 101 exercices, le débutant motivé comme le pro en quête de stimulus franchiront par toutes les étapes de réalisation d'une bande dessinée : des premiers croquis, à la fiche personnage, en passant par la colorisation et le lettrage pour finir par la préparation d'un dossier béton à présenter à son futur éditeur... Que vous soyez fan de comics, de manga ou de gros nez, tous les styles sont abordés. Les dessinateurs comme les scénaristes sont concernés. En fin d'ouvrage, les corrigés commentés permettent de rectifier le tir et de viser dans le mille...

  • Jean Van Hamme et Philippe Francq vous ouvrent la porte de leurs ateliers. Suivez-les pas à pas afin de réaliser à votre tour votre propre BD. Cet ouvrage et le DVD qui l'accompagne vous dévoilent les coulisses de la construction d'un album de BD. Et pas n'importe quelle BD : Largo Winch, best-seller absolu, chef-d'oeuvre du genre incontestable. Et vice-versa. Il y a quelques années, à l'occasion de la sortie du quinzième album de la série à succès Largo Winch - Les Trois Yeux des gardiens du Tao - les équipes de Kanari Films ont suivi Jean Van Hamme, le scénariste, et Philippe Francq, le dessinateur, de leurs ateliers aux repérages à Hong-Kong, explorant avec eux les rouages de la fabrication d'un album de BD. Parcourant le monde dans la foulée du héros milliardaire en baskets, le film donne à voir les longues étapes de recherches, de construction et de réalisation, le travail de fourmi d'un bédéaste au quotidien. C'est ce film, Largo, réalisé par Yves Legrain Crist, qui est inclus dans ce manuel. Livre et DVD forment un duo idéal : les pages permettent de suivre les différentes étapes de création d'une BD, du scénario à la colorisation, elles recèlent de précieux conseils pour vous permettre à votre tour d'écrire et d'illustrer votre propre album. Les illustrations de Philippe Francq illuminent la lecture, tout en révélant la patience et le labeur nécessaires à l'exercice : croquis, recherches, repentirs, crayonnés définitifs, cases lettrées, planches encrées... L'ouvrage renvoie sans cesse au DVD, écho animé, activateur de sens. Tout se termine chez l'imprimeur, ou plutôt commence...

  • Si la contre-culture américaine trouve son apogée dans les contestations étudiantes et sociales des années 1960-1970, elle ne constitue pas pour autant un phénomène isolé dans le temps et déconnecté de l'histoire des États-Unis. Ainsi, par un étrange paradoxe, les forces et faiblesses des comic books proviennent tout à la fois de la censure issue de la commission sénatoriale de 1954, mais aussi de la politique volontariste d'éducation voulue par l'administration Eisenhower en réponse à un bip-bip venu de l'espace. La contre-culture sera le fait de cette génération lisant des comics sur les campus : « Merci Spoutnik ! ».
    Avec l'émergence des comix underground, le mouvement contre-culturel investit la bande dessinée. Mais là encore, cette capillarité des formes trouve son origine dans le courant satirique auquel le magazine MAD a donné naissance en 1952. Et à son tour, à la fin des années 1970, la bande dessinée contre-culturelle donnera naissance à des structures éditoriales pionnières et à un marché en plein essor s'adressant à une nouvelle génération de lecteurs. Aussi, loin d'être un accident de parcours, la contre-culture a profondément bouleversé la société américaine, et elle a trouvé dans la bande dessinée, forme d'expression longtemps méprisée, un partenaire de choix.

  • A comme Aquaman. B comme Batman, C comme Captain America. D comme Daredevil. Depuis soixante-quinze ans, les super-héros ont envahi l'imaginaire populaire et conquis tous les territoires, en Amérique, en France, en Europe, dans les libraires, les salles obscures et les consoles de jeux vidéo. Il est temps, aujourd'hui, de rendre hommage à cette population disparate et pourtant si reconnaissable, de justiciers aux costumes colorés et aux pouvoirs spectaculaires. Surhommes solaires, combattants nocturnes, super-patriotes et super-soldats, êtres de flammes et d'eau, défenseurs venus du futur ou du passé, aventuriers dimensionnels ou pirates de l'espace, et jusqu'aux parodies et aux animaux parlants, ils sont tous là.

  • TEMPS X c'est l'émission culte des années 1980 qui a fait de Igor et Grishka Bogdanoff nos extraterrestres préférés. Mêlant science-fiction, culture populaire et science ce programme est devenu incontournable et a permis de découvrir de nombreuses séries fantastiques et de nombreux films. Petite madeleine de Proust à déguster sans modération ! Avec la participation exclusive des célèbres jumeaux qui ouvre pour la première fois leurs archives de cette période culte.

  • Peu d'auteurs de comic books ont suscité autant l'enthousiasme, le dénigrement et la polémique que Frank Miller. Encensé par la critique française à la fin des années 1980, il fut affublé de tous les qualificatifs. Anarchiste révolutionnaire pour les uns, conservateur réactionnaire pour les autres, Miller est sous le feu des projecteurs depuis trente ans.

    Après avoir dépoussiéré des justiciers urbains comme Daredevil ou Batman, Frank Miller a imposé une nouvelle écriture, privilégiant la voix interne des personnages, un découpage aride et frénétique, et un engagement politique dont les super-héros n'étaient pas toujours coutumiers. Avec des oeuvres plus personnelles, comme Give Me Liberty, Hard Boiled ou son cycle Sin City, l'auteur s'est définitivement imposé comme une voix forte dans le concert bruyant de l'édition américaine.

    Pourtant, il ne fait désormais plus l'unanimité. Ses ratés esthétiques dans le milieu du cinéma, ses prises de positions en faveur du gouvernement conservateur américain, et l'esthétique crypto-fasciste dont il a fait l'un des jouets favoris de sa panoplie, ont attiré sur lui un regard moins amène : si le graphiste éveille toujours les louanges, le scénariste attire davantage les méfiances.

    L'ancien enfant gâté des comic books continue son bonhomme de chemin, se lançant sans retenue dans les projets qui le motivent et faisant preuve d'un mauvais goût de garnement dont il ne s'est jamais départi.

  • Ils sont partout. Sur le petit écran, dans nos cinémas, entre les pages de nos bandes dessinées. Ils investissent tous les espaces du quotidien et se répandent jusque sur les t-shirts de grandes marques. L'invasion a déjà commencé. Sur les pas de Superman, les super-héros sont là ! Créatures de pierre, colosses d'acier, chevaliers modernes, hommes-insectes et monstres griffus, ils traversent nos villes dans la fureur de leur combat pour défendre la veuve et l'orphelin. Nés dans les pages des comic books américains dans les années 1930, les super-héros sont taillés aux dimensions du gigantisme des États-Unis, à la hauteur des gratte-ciel qu'ils franchissent d'un bond. Désormais figures populaires aimées de tous, ils furent pourtant longtemps regardés d'un mauvais oeil par la censure aux États-Unis ou en France, jugés pernicieux et néfastes pour la jeunesse ou pointés du doigt comme suppôts de l'impérialisme par la contre-culture. À l'orée du XXIe siècle, leurs exploits sont des fables modernes qui nous parlent du monde contemporain dont ils sont une parabole musclée. Tels les demi-dieux des légendes et les chevaliers des contes, ils nous préviennent des dangers politiques, technologiques et moraux. Plus que des extraterrestres et des savants fous, les super-héros nous protègent surtout de nos illusions et de nos aveuglements.

  • Nouvelle-Angleterre, sur la côte américaine, autour du port de Nantucket.
    Nous sommes au milieu du XIXe siècle, et cette deuxième partie va conter le combat entre l'équipage du capitaine Achab et le dieu ancien Cthulhu.
    Combat auquel participeront également le Monstre de Frankenstein et la baleine blanche, Moby Dick.

empty