• Tristana

    Benito Perez Galdos

    Publié en janvier 1892, Tristana correspond à l'apogée d'une carrière jalonnée de succès : d'épopées nationales en vastes fresques sociales, Pérez Galdos est devenu le plus grand écrivain espagnol de son temps. Mais Tristana ne ressemble pas aux autres romans de l'auteur : c'est un texte bref, dense, au réalisme estompé. L'action en est simple et la narration, souvent elliptique, se concentre sur trois personnages : l'orpheline Tristana, don Lope, son tuteur tyrannique, et Horacio Dias, son amant. Reste l'exploration psychologique, à laquelle Galdos se livre avec délice, mêlant l'humour, la mélancolie et une cruauté voisine de la perversité. En 1970, Luis Bunuel tirait de ce roman énigmatique un film admirable.

  • Don quichotte

    Benito Jacovitti

    Don Quichotte de Jacovitti est paru pour la première fois dans l'hebdomadaire italien Il Vittorioso en 1980.
    Inédite en France, cette version en couleur sert à merveille le dessin et les trouvailles graphiques imaginées par le dessinateur. Une fois de plus Jacovitti réussi à raconter l'Italie contemporaine à travers un personnage célèbre avec beaucoup d'audace.

  • 6 mois, 20.000 miles, un ours, 4 hectolitres de Bud Light, 3 arrestations, des cafards géants, et douze environnements bruts à tomber sur le cul. « Des Pépites dans le Goudron  ! » C'est le rêve américain d'un froggie fondu d'art brut, un vrai road-trip sur les traces d'une bande de créateurs au génie loufoque, des boires et des déboires, une ruée vers un art aussi modeste que grandiose, un Pied Nickelé au pays des Tuniques Bleues... Matthieu Morin (F, 1977) est graphiste, musicien et collectionneur d'art brut. Il se passionne en particulier pour les environnements créés par ces créateurs autodidactes de l'art. Lors d'un long road trip aux Etats-Unis, Matthieu a recueilli une matière visuelle et textuelle qui a permis la production de l'ouvrage  Les Pépites dans le Goudron.  Un livre personnel, ancré dans la qualité de ses rencontres et illustré par Camille Lavaud.
    Matthieu Morin est aussi cofondateur du label  La Belle Brute  qui produit des disques de musique brute et qui n'a de cesse de défendre ces créateurs hors normes.

  • Kamasultra

    Benito Jacovitti

    Nouvelle édition du chef­d'oeuvre de Jacovitti à partir de ses dessins réalisés pour le mensuel italien "Playmen" organisés thématiquement : des bestialités à la théorie du genre en passant par les couples à géométrie variable et autres sextoys et attrapes. Indispensable à l'amateur d'érotisme loufoque autant que d'humour par le dessinateur italien le plus exubérant de son temps. Un chef-d'oeuvre baroque alternant BD, vignettes délirantes et panoramiques hallucinants.

  • Découvrez en version bilingue espagnol-français l'un des textes les plus célèbres de Benito Pérez Galdós (1843-1920), étonnamment méconnu en France, mais souvent considéré comme le plus grand romancier espagnol depuis Cervantes.
    « Trafalgar » (qui doit son nom à un cap situé à proximité du détroit de Gibraltar) est plus que le simple récit d'une bataille au nom emblématique qui a profondément marqué l'histoire française, britannique et espagnole. Ce roman historique est le premier volume d'une série de 46 « Épisodes Nationaux » (Episodios nacionales) dans lesquels l'auteur dépeint par le biais de destins individuels réels ou fictifs toute l'histoire de l'Espagne du dix-neuvième siècle.

  • Parler d'argent... c'est souvent compliqué ! En plus d'être un sujet tabou, l'argent est devenu l'une de nos principales préoccupations, quand ce n'est pas la première. Pourtant l'argent n'est ni bon ni mauvais en soi : seule la relation que nous entretenons avec lui en fait notre geôlier ou la clé de notre liberté...
    Si nous prenons conscience de notre rapport à l'argent et accordons toute notre attention à ce dernier, nous pouvons établir une relation saine et positive avec nos finances personnelles, quels que soient nos revenus. C'est toute la philosophie de Money thérapie. En croisant les principes de la pleine conscience et les bonnes pratiques issues de sa carrière d'économiste et de conseillère financière, Cristina Benito livre une méthode originale en 3 étapes pour mieux gérer son portemonnaie, prendre en main sa vie et se libérer l'esprit.
    Comment générer de l'argent. L'argent, c'est d'abord un état d'esprit : faire le point sur sa relation à l'argent et adopter les bonnes habitudes (minimalisme, gestion de son temps...) pour attirer l'abondance.
    Comment conserver l'argent. La clé ? Bien tenir ses comptes. Tableaux comptables, méthode kakeibo..., des outils de gestion pour éliminer les dépenses termites et planifier ses finances.
    Comment multiplier l'argent. Des conseils financiers pour effectuer les meilleurs placements à long terme en fonction de son profil d'investisseur et de ses objectifs. L'idée ? L'argent n'est qu'un instrument pour atteindre ce qui compte réellement pour nous dans la vie.

  • Comment les Rimèd razié utilisés par les anciens (gran moun), ces éléments de la flore des Antilles et de la Guyane employés comme plantes médicinales sauvages pour soulager, guérir, maintenir en bonne santé, préserver des maléfices., sont-ils devenus ces recours exclusifs ou, plus récemment, adjoints à la médication allopathique ? Comment, de « guérisseurs », selon des pratiques empiriques efficaces, savamment transmises de génération en génération, ces éléments de la flore constituent-ils de nos jours un potentiel exceptionnel de valorisation d'une biodiversité remarquable ? Comment aussi ces entités de la flore native ou introduite au fil des temps (de l'ère précoloniale à l'actuelle) sont-elles devenues des marqueurs de la quête d'expression et de reconnaissance identitaire de nos sociétés antillo-guyanaises ? Cet ouvrage fait suite à une journée publique d'études, organisée par le laboratoire de recherche universitaire AIHPGÉODE de l'université des Antilles et de la Guyane. En choisissant de réunir des points de vue d'horizons différents, il rappelle que le travail scientifique ne peut se passer ni de regards et d'approches complémentaires, ni d'échanges avec un large public. Ce numéro 9 de Terres d'Amérique rassemble la contribution d'historiens, de spécialistes des sciences expérimentales sur les plantes aromatiques et médicinales (PAM). Il laisse aussi la parole à des acteurs qui se sont fortement impliqués dans la défense et la valorisation de ces plantes dans les territoires antillo-guyanais, tels que Michel Grandguillotte, Jacques Portécop, Edouard Bénito-Espinal et, plus récemment, Emmanuel Nossin et Henry Joseph qui, aujourd'hui encore, sont pleinement engagés dans la défense et la valorisation de ce riche patrimoine naturel et socio-culturel.

  • C'est à une véritable "visite guidée" d'une Europe baroque encore méconnue, que nous convie ce livre. L'Europe baroque : écartelée entre vieux et Nouveau monde, Réforme et Contre-Réforme, foi et science, et leurs dogmes opposés. Contrairement au classicisme tourné vers le passé, le Baroque, épris de nouveauté, invente, magnifie la mode, glorifie le "jeunisme" (Don Juan), parie sur l'avenir et met en procès le patriarche. Après avoir conquis le monde et le ciel, il explore les nouvelles découvertes de terres inconnues de l'âme, de la conscience et de l'imaginaire. La rhétorique des passions envahit tous les arts, gagne la politique et la société du spectacle et du moi, de l'image, de l'illusion. A travers personnages de fiction et personnages historiques, poésie, théâtre et opéra, D'un temps d'incertitude nous amène à redécouvrir avec étonnement et émotion une époque dans laquelle la nôtre plonge ses racines.

  • Roman graphique choral, Nos guerres fait entendre un ensemble de voix écrasées par la guerre industrielle et moderne, une guerre jamais nommée précisément, mais proche de la Première Guerre Mondiale.
    Dix récits se succèdent, d'une grande diversité de points de vue, qui tous réduisent à néant les illusions sur l'héroisme guerrier : de l'officier aristocrate contraint à des actes qui lui répugnent au troufion perdu dans le labyrinthe des tranchées en passant par le paysan pris en tenaille par tes champs de bataille, c'est toute l'absurdité cruelle de ta guerre qui s'exprime dans ces courts récits.
    Chaque histoire est dessinée et mise en page différemment, en adéquation avec le discours, le niveau social, les références picturales que le texte peut évoquer. Le traitement graphique fait référence tantôt aux avant-gardes, tantôt au dessin de presse ou aux débuts de la bande dessinée, mixés parfois avec des éléments beaucoup plus modernes. Cette vision kaléidoscopique évite tout manichéisme, et affronte au contraire la question de l'ambiguité du rapport des hommes (et des femmes) à la guerre.
    Intelligent, complexe, nuancé, le livre s'ouvre sur un prologue narratif, qui donne ta parole à un vieil homme riche, mutilé, partisan artiste de la guerre. On peut supposer que l'esprit tourmenté de ce personnage désagréable constitue le théâtre où se déroulent les dix récits. Un album très original, d'une grande virtuosité graphique.

  • Dans ce grand cycle romanesque, Galdós, le « Balzac espagnol » dépeint l'ascension sociale d'un usurier sordide dans l'Espagne de la fin du XIXe siècle. Marqué de façon définitive par la mort de son jeune fils promis à un grand avenir, Torquemada épouse Fidelia, jeune aristocrate ruinée qui fera de lui un personnage de la haute société madrilène. La description de cette ascension permet à Galdós d'écrire une véritable parabole sociale, plaidant en faveur de l'Espagne, pour un mariage de raison entre la bourgeoisie enrichie et une aristocratie aussi hautaine que désargentée. Il brosse ainsi un portrait exact, drôle et tendre des relations entre deux mondes que les événements amènent à se croiser pour la première fois.
    Les personnages décrits avec un humour féroce, sont loin d'être des archétypes sociaux : vivants au point d'en être attachants, ils se voient brillamment campés dans une intrigue alerte que rythme un style dont la richesse sait jouer sur tous les registres.
    Grande figure de la vie politique et littéraire du XIXe siècle, Galdós (1843-1920) est considéré comme l'un des auteurs majeurs de la littérature espagnole.

  • Dans ce grand cycle romanesque, Galdós, le « Balzac espagnol » dépeint l'ascension sociale d'un usurier sordide dans l'Espagne de la fin du XIXe siècle. Marqué de façon définitive par la mort de son jeune fils promis à un grand avenir, Torquemada épouse Fidelia, jeune aristocrate ruinée qui fera de lui un personnage de la haute société madrilène. La description de cette ascension permet à Galdós d'écrire une véritable parabole sociale, plaidant en faveur de l'Espagne, pour un mariage de raison entre la bourgeoisie enrichie et une aristocratie aussi hautaine que désargentée. Il brosse ainsi un portrait exact, drôle et tendre des relations entre deux mondes que les événements amènent à se croiser pour la première fois.
    Les personnages décrits avec un humour féroce, sont loin d'être des archétypes sociaux : vivants au point d'en être attachants, ils se voient brillamment campés dans une intrigue alerte que rythme un style dont la richesse sait jouer sur tous les registres.
    Grande figure de la vie politique et littéraire du XIXe siècle, Galdós (1843-1920) est considéré comme l'un des auteurs majeurs de la littérature espagnole.

  • Dans ce grand cycle romanesque, Galdós, le « Balzac espagnol » dépeint l'ascension sociale d'un usurier sordide dans l'Espagne de la fin du XIXe siècle. Marqué de façon définitive par la mort de son jeune fils promis à un grand avenir, Torquemada épouse Fidelia, jeune aristocrate ruinée qui fera de lui un personnage de la haute société madrilène. La description de cette ascension permet à Galdós d'écrire une véritable parabole sociale, plaidant en faveur de l'Espagne, pour un mariage de raison entre la bourgeoisie enrichie et une aristocratie aussi hautaine que désargentée. Il brosse ainsi un portrait exact, drôle et tendre des relations entre deux mondes que les événements amènent à se croiser pour la première fois.
    Les personnages décrits avec un humour féroce, sont loin d'être des archétypes sociaux : vivants au point d'en être attachants, ils se voient brillamment campés dans une intrigue alerte que rythme un style dont la richesse sait jouer sur tous les registres.
    Grande figure de la vie politique et littéraire du XIXe siècle, Galdós (1843-1920) est considéré comme l'un des auteurs majeurs de la littérature espagnole.

  • Qu'est ce que le fascisme ? Pour le savoir, il est indispensable de revenir au texte de Mussolini. Le fascisme est une forme particulière de nationalisme. Un nationalisme antilibéral et antimarxiste qui prétend offrir une troisième voie : ni droite ni gauche. Un nationalisme étatiste pour qui l'État est central, omniprésent. Une idéologie sociale de la petite bourgeoisie unissant les travailleurs et les patrons, offrant aux classes populaires de vrais avantages sociaux en éliminant les syn- dicalistes et les militants des partis de gauche. Le fascisme vise à acheter la collaboration des classes populaires pour en f nir avec la lutte des classes par la limitation des libertés démocratiques et obtenir en retour de nouveaux sacrif ces des travailleurs dans l'intérêt supérieur de la patrie.

  • Anglais Trafalgar

    Benito Perez Galdos

    «I trust that, before relating the important events of which I have been an eye-witness, I may be allowed to say a few words about my early life and to explain the singular accidents and circumstances which resulted in my being present at our great naval catastrophe...» Benito Pérez Galdós (1843-1920) was a Spanish realist novelist. Some authorities consider him second only to Cervantes in stature as a Spanish novelist. He was the leading literary figure in 19th century Spain.
    He next developed the outline of a major project, the Episodios Nacionales: a series of historical novels outlining the major events in Spanish history from the Battle of Trafalgar in 1805 to his own times. The ostensible aim of this project was to regenerate Spain through the awakening of a new sense of national identity. The first episode was called Trafalgar and appeared in 1873. Successive episodes appeared in fits and starts until the forty-sixth and final novel, Cánovas, appeared in 1912.

  • Cet ouvrage bi-média permet de faire travailler les élèves sur poste informatique : à chaque livre élève est associée une licence élève i-Manuel.
    L'élève à accès en ligne à l'intégralité de son ouvrage rendu interactif et utilisable sur ordinateur.

    Points forts :
    - Une brève situation professionnelle de négociation/relation client en introduction de chaque thème.
    - Une analyse de cas à la fin de chaque chapitre.
    - Des ressources et des entraînements pour préparer l'épreuve E4 (des fiches exemples ou à compléter, des sujets, des simulations à faire en classe, des jeux de rôles, etc.).
    - De très nombreuses applications.


    I-Manuel : la version enseignant offre les même contenus que ceux proposés aux élèves, complétés des corrigés des contenus interactifs. Elle permet également à l'enseignant de suivre le travail de ses élèves, d'échanger des documents avec chacun d'entre eux, et de corriger leurs travaux en ligne.

empty