Flammarion

  • La ville noire

    Nicolas Bouchard

    « Un bruit.Les battements de son coeur s'accélérèrent : il y avait quelqu'un dans la boutique ! Un vagabond peut-être, ou un voleur...La nuit, chaque objet prend des dimensions et des aspects inhabituels. Incapable du moindre mouvement, il tenta pourtant de se raisonner : sa patronne était partie tôt hier au soir. Elle lui avait laissé le soin de fermer la boutique, et, dormant comme une souche, il ne l'avait pas entendue rentrer.Un rayon de lune pénétra dans la pièce, faisant tressaillir le garçon : en un instant, les perspec¬tives et l'apparence des objets changèrent du tout au tout. Enfin, soulagé, il la vit... »Dans le Limoges de 1900, la mort rôde...

  • Après son face à face avec un terrifiant tueur en série dans le Limoges de l'année 1900, Augustine Lourdeix l'institutrice se voit de nouveau confrontée à l'horreur. En 1905, Limoges est le théâtre de manifestations et grèves particulièrement violentes. Entre le patronat de la porcelaine et les syndicats ouvriers, le torchon brûle. En réponse aux occupations d'usine, les industriels décident le lock-out. En état de siège - aux mains des «rouges» selon le préfet -, Limoges s'apprête à basculer dans la guerre civile. Or l'angoisse de la jeune femme grandit lorsqu'elle découvre que des notables, sans lien apparent les uns avec les autres hormis quelques séjours en Afrique, meurent de façon bien étrange.
    Augustine, malgré elle, se retrouve mêlée à cette nouvelle enquête. D'effets de surprise en coups du sort, elle brave la peur pour savoir la vérité. Et découvrir quelle est cette «ombre qui s'étend» sur sa ville.

  • En cette fin d'année 1908, de sombres nuages s'amoncellent sur l'Europe. Le pouvoir d'Abdulamide II "le sultan rouge" est cerné par la révolution "Jeune Turc" et tous les pays occidentaux se demandent quel camp choisira le Kaiser, allié traditionnel de la Sublime porte.
    Tandis qu'à Limoges Elie Goldenzweig, ingénieur en céramique venu d'Allemagne, entreprend un chantier titanesque pour le compte de l'Organisation juive mondiale, Augustine Lourdeix, l'institutrice, qu'il a épousée, se rend à Paris en compagnie de Rachel, la fille d'Elie qui n'accepte pas le mariage de son père avec une "goye".
    Dans la foule d'un grand magasin, Rachel est enlevée. Qui sont les ravisseurs ? Pourquoi son mari lui demande-t-il de ne rien entreprendre et de ne pas prévenir la police ? Augustine, perdue dans une ville qu'elle ne connaît pas, trouvera des alliés inattendus : Elsa, une danseuse de cabaret et son cher inspecteur Soumagnas qui acceptera de sortir de sa retraite de Bussière-Galand pour reprendre du service.
    Avec Et le ciel s'embrasera, Nicolas Bouchard achève la trilogie limougeaude commencée par La Ville noire et Mon ombre s'étend sur vous.

    © photo12.com, collection Cinéma © Éditions Flammarion, 2004

  • Rome, 331 avant J.-C. Dans la Ville éternelle, on suffoque. Sous la chaleur écrasante, les tensions s'exacerbent, tandis que les morts mystérieuses se multiplient. Qui est coupable ? Innocent ? Les magistrats ? Les vestales ? Au coeur du tumulte, une famille romaine se déchire. La matrone, Cornelia Major, face à son mari, Aulus Cornelius, patricien orgueilleux et implacable ; leurs enfants, Paula et Titus, bien fragiles face à la dureté du monde romain ; et enfin Tarpeia, leur énigmatique esclave... «Année funeste pour l'insalubrité de l'air ou par la perversité humaine», voilà comment Tite Live décrira trois siècles plus tard cette période obscure de Rome. Une chose est sûre : la vérité plongera le peuple et le Sénat dans la plus grande des terreurs.

empty