Editions Du Long Bec

  • Cet album traite d'un épisode méconnu des guerres napoléoniennes : peu avant la bataille de la Bérézina, le 326ème bataillon d'infanterie est formé par d'anciens prisonniers espagnols. Ils ont été enrôlés comme chair à canon dans les armées françaises et projettent de déserter.
    Lors de la bataille de Sbodonovo, en 1812, ile bataillon tout entier tente de rejoindre les lignes russes pour se rallier à leurs troupes. Mais l'ombre de l'Aigle plane sur la bataille : du haut d'une colline, Napoléon observe ce mouvement aussi soudain qu'incompréhensible et se méprend sur leurs intentions. Il ordonne à Murat d'appuyer ces héroïques soldats espagnols avec une charge de cavalerie. Cette histoire, marque d'un certain nihilisme, est pour les auteurs le symbole des paradoxes et des aberrations de l'Histoire. Mais c'est aussi un récit hommage aux romans d'aventures du XIXème siècle (émaillé de clins d'oeils discrets à Guerre et Paix) teinté d'humour caustique et d'ironie mordante.

    Cette histoire est l'adaptation de l'excellent roman court d'Arturo Pérez-Reverte « L'ombre de l'aigle », inédit en France.

empty