Bargain

  • Pour un proc√®s tr√®s attendu, l'avocate Nad√®ge Pascal se retrouve face √† Tarim Khoury, homme d'affaires controvers√©, ca√Įd suppos√© du milieu nantais. Une instruction ant√©rieure s'est sold√©e par un non-lieu pour vice de proc√©dure. Cette fois, Nad√®ge dispose d'un t√©moin myst√©rieux en possession de preuves accablantes. Une fuite a permis √† Khoury d'apprendre l'existence de cet individu qui peut le faire tomber. Il doit le d√©masquer et le faire √©liminer. D√®s lors, entre le ca√Įd et l'avocate s'enclenche un angoissant jeu du chat et de la souris. L√Ęch√©e par ses soutiens et la police, Nad√®ge est seule dans ce duel face √† Khoury. Elle se m√©fie de tout le monde, se sait sans cesse pist√©e, ne vit plus et ne dort plus. Parviendra-t-elle √† pr√©senter son t√©moin √† la cour le premier jour du proc√®s ?

  • Novembre 1989 : le train grand confort Jules Verne, parti de Nantes √† 6 h 17, entre en gare Montparnasse √† 9 h 12. Qu'elle n'est pas la stupeur du contr√īleur lorsqu'il d√©couvre un homme mort √©trangl√©, dans les toilettes verrouill√©es de l'int√©rieur de la voiture 13. Selon sa carte d'identit√©, la victime habite √† Nantes, 3 rue de l'Abreuvoir, une adresse disparue. Pire ! L'√©tat civil d√©clare l'homme mort en 1943. L'autopsie √©carte le suicide et retrouve des √©meraudes dans son estomac ! De la chute du mur de Berlin aux bombardements de Nantes, du passage Pommeraye au pont de La-Motte-Rouge, Anconi poursuit l'assassin de ce passager inconnu. Pas facile !
    Médecin hospitalier, Rémi Devallière a soigné les maux les plus graves ; désormais en retraite à Pornichet, il écrit, avec passion, se plaisant à choisir les mots les plus appropriés pour ses histoires. Nouer des intrigues n'est-il pas le pendant d'une démarche médicale bien conduite ? Si les instruments de l'exercice en sont différents, le plaisir de parvenir à un résultat satisfaisant est bien le même. Et obtenir les aveux du coupable ne relève-t-il pas du même défi que poser un bon diagnostic ?

  • Plogoff. Sur l'esplanade de la chapelle de Notre-Dame-du-Bon-Voyage, une jeune routarde paum√©e, accepte l'aide d'un inconnu qui passe. Mauvaise pioche. La mort est au rendez-vous. Angelina Lafos, adolescente, s'amusait non loin avec ses cousins. Devenue magistrate, elle d√©cide d'enqu√™ter sur cette affaire jamais √©lucid√©e en compagnie de sa coll√®gue Lorraine Bouchet. Mais r√©veiller un criminel qui somnole n'est jamais une bonne id√©e. Celui-ci se met √† s√©vir de Pont-Croix √† Audierne en passant par la baie des Tr√©pass√©s. Aussi fut√©es soient-elles, on ne laisse pas deux magistrates de la R√©publique dans la nature ! Le commissaire divisionnaire Landowski et ses deux acolytes, Ange P. et Jim Sablon, ont re√ßu mandat d'assurer discr√®tement leur protection. Duo f√©minin ou trio policier, lequel arrivera en t√™te pour le bouquet final ?
    Dans la collection Pol'Art, Serge Le Gall a mis en scène les tribulations du détective Samuel Pinkerton. Dans la collection Enquêtes et Suspense, il vous propose de participer ici à la nouvelle enquête du désormais célèbre commissaire divisionnaire Landowski.

  • Quel lien y a-t-il entre un car-jacking chez un √©lu d√©partemental √† Daoulas et le meurtre d'un producteur de crevettes √† Roscoff ? Si l'homme que Paul Capitaine a crois√© √† l'a√©roport de Guipavas est vraiment le terroriste rencontr√© jadis √† Beyrouth, quelle est sa cible en Bretagne ? La m√©moire d'un vieux flic est-elle plus fiable que l'intelligence artificielle des ordinateurs des services secrets ? Paul et Sarah doivent mener les deux affaires de front et d√©couvrent de possibles passerelles entre les protagonistes. Frissons garantis.

  • 4 juillet 1986 : ¬ę All√ī ! Papa ? C'est Jean ! Nous venons de d√©couvrir le corps d'un homme dans le Grand Traict du Croisic ! Que doit-on faire ? ¬Ľ Le commissaire Anconi, pr√©textant des cong√©s, vole au secours de son fils, en stage chez un conchyliculteur local. Mais ce ne sont pas des vacances ! Chacun semble s'√©vertuer √† lui mettre des b√Ętons dans les roues : Gendarmerie, Renseignements g√©n√©raux, Police judiciaire, tous s'int√©ressent √† ce mort qui se r√©v√®le √™tre un personnage important. Pour couronner le tout, Anconi ne peut s'emp√™cher de pr√™ter main-forte √† l'ami conchyliculteur, victime d'un s√©rieux vol de palourdes. Notre commissaire va devoir ramer √† contre-courant...

  • Peu apr√®s qu'un drame sordide a touch√© l'√©quipe du commandant Bory, les policiers apprennent la mort, sans doute pas naturelle, d'un retrait√© de la SNCF. Apr√®s examen minutieux, il s'av√®re qu'il a bien √©t√© empoisonn√©. D√©tenteur de d√©tails livr√©s par un myst√©rieux informateur, Philippe Bory oriente son √©quipe vers un groupe d'investisseurs pr√™ts √† cr√©er une zone pavillonnaire sur l'√ģle Pinette et emp√™ch√©s par ce retrait√©, propri√©taire de parcelles et √©cologiste convaincu. Pendant ce temps, l'ancienne avocate Nad√®ge Pascal croupit dans sa cellule de la prison de Nantes, en compagnie d'une infirmi√®re hospitali√®re soup√ßonn√©e d'avoir aid√© des patients √† mourir. Cette enqu√™te tr√©pidante va entra√ģner les policiers, non sans frayeurs, dans les arcanes des contrats immobiliers, mais pas seulement. Notre monde est aussi sombre que les eaux de la Loire sous un ciel d'orage.

  • La mort d'une grand-m√®re et un caveau familial que l'on ouvre pour l'enterrer, c'est logique. En revanche, personne n'aurait pu imaginer que l'on y d√©terrerait un pass√© vieux de plus d'un si√®cle, et certainement pas Freddy.
    Notre h√©ro√Įne est toujours √† Paris pour ses √©tudes en histoire de l'art. C'est elle qui va se trouver confront√©e √† ce pass√© refaisant surface, car cette grand-m√®re paimpolaise r√©cemment d√©c√©d√©e, c'est la sienne... Des vieilles pierres qui ne veulent pas parler, la glorieuse √©poque des go√©lettes et des valeureux marins en partance pour la p√™che en Islande et surtout, sa propre famille bretonne dont il va falloir mettre au jour tous les secrets : la t√Ęche ne s'av√®re pas des plus faciles !
    /> Paimpol, C√ītes-d'Armor, 29 janvier 2015 : premier jour d'enqu√™te...

  • Devrait-on se m√©fier des cadeaux ? Celui-ci, pr√©sent de bienvenue offert par Gloria, la fille du procureur Treguer, √† la nouvelle greffi√®re du tribunal, n'√©tait qu'un simple test ADN mais il a pr√©cipit√© Capucine dans le chaos ! Le procureur s'alarme des retentissements possibles et charge L√©a Mattei, sa d√©tective pr√©f√©r√©e, de faire la lumi√®re sur les origines de la jeune femme. Quels myst√®res rec√®le donc Cap Coz, entre un m√©decin √† la retraite, un P√®re No√ęl assassin, un Canadien √† la recherche de ses origines et un ermite silencieux ? Et que dissimule la m√®re de Capucine, Iris Menez, dont la vie est menac√©e ? L√©a Mattei se retrouve avec deux enqu√™tes imbriqu√©es sur les bras. Pendant que la France s'appr√™te √† se confiner, la vie personnelle de L√©a vacille √† son insu. Plus rien ne sera comme avant, ni pour elle ni pour Capucine.
    Née à Cherbourg, Martine Le Pensec vit et travaille à Toulon. D'origine bretonne et normande, elle puise son inspiration dans l'Ouest et le domaine médical dans lequel elle a travaillé plusieurs années. Elle signe, avec Pot aux roses au Cap Coz, son dix-neuvième roman policier.

  • Klaus Mayer, doyen de Saint-Philibert, est retrouv√© pendu dans le bois du Poulbert, √† La Trinit√©-sur-Mer. Quelques heures avant sa mort, Nelly Costa, l'une de ses amies, dispara√ģt sans laisser de trace. Les heures sont compt√©es pour la section de recherches de la gendarmerie de Vannes afin d'esp√©rer retrouver la m√®re de famille vivante. Qui a tu√© le nonag√©naire, originaire de Suisse et adul√© de tous les habitants de Saint-Philibert ? Et quel est le lien entre la disparition de Nelly et le meurtre de son meilleur ami ? Le capitaine Marc Morini, mut√© depuis peu √† Vannes, se retrouve plong√© avec son √©quipe dans une affaire hors du commun, qui va les mener jusque dans l'antre du diable.
    Originaire de Bretagne, l'amour me m√®ne tr√®s jeune en Allemagne. M√®re de trois enfants, j'ai parcouru en famille une partie du monde. Aujourd'hui, je partage ma vie entre les C√ītes-d'Armor et la Bavi√®re. Passionn√©e d'√©criture et de philosophie, j'aime relater la complexit√© des relations humaines, qui peut parfois conduire au crime. Je suis membre de l'association ¬ęL'Assassin habite dans le 29¬Ľ.

  • Qui en veut √† Fran√ßois-Xavier, propri√©taire de l'agence immobili√®re Abgrall Habitat, situ√©e en plein coeur de Ploudalm√©zeau ? Un individu malintentionn√© s'amuse √† lui jouer des tours pendables. Dans quel but s'ing√©nie- t-il √† provoquer de grosses frayeurs au vendeur de maisons ? Afin de d√©m√™ler les sombres trames de cette sordide histoire, pour mieux approcher l'homme, la sorcerez Chantelle et son compagnon Michel vont tenir le r√īle d'acqu√©reurs potentiels. Mais attention, car l'Ankou tra√ģne dans Portsall, et lui n'est pas √† la recherche d'une bonne affaire fonci√®re. Ne serait-ce pas lui qui sillonne la r√©gion au volant d'un myst√©rieux camping-car ?
    Jean-Michel Arnaud est n√© en 1966 en r√©gion parisienne, o√Ļ il a v√©cu vingt-huit ans avant de s'installer √† Brest. Outre son activit√© professionnelle d'ing√©nieur en informatique, il est bassiste dans le groupe My Bones Cooking, qui ¬ę joue du rock, mais pas que ¬Ľ. Depuis 2013, il √©crit dans la collection Enqu√™tes & Suspense des romans policiers se d√©roulant majoritairement dans le nord-ouest du Finist√®re. Ce roman est son onzi√®me ouvrage dans la collection. Il est √©galement membre du collectif d'auteurs ¬ęL'Assassin Habite Dans Le 29¬Ľ.

  • Septembre 1992 : un petit avion priv√© en provenance de Zurich via Paris - vol 744 - se crashe sur l'a√©rodrome de la C√īte d'Amour √† La BauleEscoublac, et prend feu. Selon le plan de vol, trois passagers avaient pris place √† bord. Parmi eux, le grand couturier Aldo Palmavira et son photographe attitr√©, venus r√©aliser l'album de la prochaine collection de printemps, au Pouliguen. La notori√©t√© du personnage pousse les autorit√©s gouvernementales √† envoyer le commissaire Anconi sur place. Les premi√®res constatations r√©v√®lent la pr√©sence d'un seul corps dans la carcasse du Cessna 340 calcin√©... D'embl√©e, l'affaire sent le soufre ! La haute couture, la finance, le pass√© de chacun... autant de pistes sur lesquelles un avion peut s'√©craser !

  • Quand le parc du Ch√Ęteau de K√©riolet √† Concarneau devient le th√©√Ętre d'une sc√®ne macabre, l'antenne de police judiciaire de Quimper est aussit√īt pr√©venue. C'est sous un soleil de plomb que Maxime Moreau et ses √©quipiers vont apprendre que l'origine criminelle du d√©c√®s est clairement √©tablie. Il importe maintenant de pr√©venir la famille de Corentin Brassens, un artisan √©lectricien chauffagiste qui habitait la paisible ville de N√©vez. Les premiers √©l√©ments de l'enqu√™te mettent √† jour plusieurs pistes mais rien ne dit cependant qu'il faille se cantonner √† ces suspects. De mensonges en surprises et rebondissements, il faudra toute l'attention et la pugnacit√© de Maxime Moreau pour d√©couvrir la v√©rit√©, aussi terrible soit-elle !

  • Imaginez Laure Saint-Donge, Hugues et six autres ¬ęinvit√©s¬Ľ dans un endroit clos, isol√©, dont ils ne peuvent s'√©chapper. Personne ne sait o√Ļ ils se trouvent. Figurez-vous ces huit personnes soumises √† de mauvais traitements continus et insupportables, destin√©s √† les faire craquer. Une voix inqui√©tante a pr√©venu : ¬ę Vous ne sortirez d'ici que quand le coupable se sera d√©nonc√©... ¬Ľ Et si aucun d'eux n'√©tait coupable ? LSD va passer un week-end de folie, qu'elle n'est pas pr√®s d'oublier. Vous non plus.
    Amoureux de la Bretagne et du Trégor depuis toujours, Michel Courat y a exercé comme vétérinaire pendant une quinzaine d'années avant de partir s'occuper de la protection des animaux dans les Cornouailles anglaises pendant neuf ans. De 2008 à 2016, il a travaillé à Bruxelles en tant qu'expert en bien-être animal pour une ONG européenne. Même s'il est maintenant en retraite à Locquirec, il apporte son expérience au se

  • Le cadavre d'un homme, impossible √† identifier, est d√©couvert par deux enfants dans la vall√©e du Costour, pr√®s de Brest. Que signifie le myst√©rieux sigle, GLAS, trouv√© √† proximit√© du corps ? Le meurtre ne fait aucun doute mais seule l'autopsie √©lucidera les circonstances extraordinaires du d√©c√®s. Une intuition am√®ne le commissaire Enor Berigman, du SRPJ de Brest, √† soup√ßonner un lien avec la myst√©rieuse disparition, un mois auparavant, d'un v√©t√©rinaire d'Audierne. Avant que la traque d'un tueur particuli√®rement retors ne donne des r√©sultats, le commissaire Berigman devra puiser dans toutes ses ressources et celles de son √©quipe pour r√©soudre cette affaire hors normes.
    Professeur des √©coles pendant plus de trente ans au Faou, maire honoraire de la ville, Pierre Eng√©libert a profit√© de son d√©part √† la retraite pour se remettre √† l'√©criture. Il est membre du collectif d'auteurs ¬ęL'Assassin Habite Dans Le 29¬Ľ.

  • BRIGNOGAN-PLAGES. En vacances, au restaurant de l'H√ītel du Port, je d√©cortiquais une langoustine que j'allais la plonger dans le petit monticule de mayonnaise, quand cette femme est parvenue, chancelante, jusqu'√† ma table. Je ne la connaissais pas et ne l'avais jamais vue auparavant. Capucine L'Hostis, apr√®s m'avoir racont√© sa vie et les menaces qui pesaient sur elle, m'a demand√© une aide que je n'√©tais pas en droit de lui fournir. Pourtant, ce personnage √©trange et fascinant nous a entra√ģn√©s, moi et mon √©quipe, dans une enqu√™te criminelle difficile et compliqu√©e, jalonn√©e de chemins de traverse et de rebondissements, sur la c√īte magnifique du pays Pagan.

  • Plage de Kerouini en Tr√©gunc. Quand Georges Dorec entend le bruit du moteur de sa machine agricole en pleine nuit, il d√©cide d'aller voir. √Ä Brest, le SNLE Le Terrible entre en cale s√®che. Le divisionnaire Landowski et ses amis policiers sont en stand-by. Au cas o√Ļ... D√©but d'incendie chez Lorraine Bouchet, compagne du commissaire. Pneus crev√©s. Caveau profan√© au cimeti√®re. Citerne qui d√©borde. Des tracts qui circulent. Un dessin de faux, la lame √† l'envers. Les cartouches sont de sortie et les chasseurs posent pour la photo de groupe. Pas pour longtemps... De Tr√©vignon √† Kerouini, de Pouldohan √† Pendruc, l'Ankou, le serviteur de la Mort se joue des vivants ! Dans quel but l'assassin nargue-t-il ainsi Landowski ? Pour remporter la partie ou... pour l'abattre ?

  • C√©line Beauchamp l'attend avec impatience, ce vide-greniers √† Camaret ! Elle n'imagine √©videmment pas qu'elle va s'y faire assassiner sous les yeux de sa meilleure amie. Aucun doute sur l'identit√© de son meurtrier : ce ne peut √™tre que son ex-mari, une brute d√©j√† condamn√©e pour violences conjugales, qui se suicide le soir m√™me. Un simple fait divers comme on en voit beaucoup trop ? Et si les apparences √©taient trompeuses ? Une histoire pas si simple pour la vingti√®me enqu√™te de Laure Saint-Donge, la belle LSD...

  • Et√© 1991 : deux jeunes plongeurs sont retrouv√©s morts dans l'ancien Fort carr√© de Dumet, petite √ģle inhabit√©e face √† Piriac-sur-mer. Bien que l'enqu√™te initiale ait conclu √† un accident de plong√©e, la tante des victimes, certaine qu'il s'agit d'un meurtre, sollicite le commissaire Anconi. Force est de reconna√ģtre que ses arguments, bien que faibles, suscitent la curiosit√© du policier, √† commencer par le refus de leur chien Th√©s√©e de quitter les lieux. Anconi, intrigu√©, d√©barque donc dans cette cit√© de caract√®re et son myst√©rieux caillou. Malgr√© l'aide des Piriacais, le commissaire conna√ģtra bien des hauts et des bas dans cette enqu√™te devenue tr√®s cosmopolite.

  • Funeste d√©couverte que celle d'un corps calcin√© dans le coffre d'une voiture non loin de la gare de Quimper. La victime, Th√©a Le Rouz, une jeune femme de l'√éle-Tudy, servait les clients dans le bar de son p√®re. Elle √©tait apparemment aim√©e de tous les habitants et ne semblait pas avoir d'ennemis.
    Pourtant au cours de l'enquête, le vernis s'écaille et Paul Capitaine découvre que la lumineuse sirène créait bien des jalousies par sa beauté incomparable et qu'elle aimait posséder un ascendant moral sur ses rivales du bourg. Mais tue-t-on une jeune femme avec autant de sauvagerie pour de tels motifs ?
    Bernard Larhant est né à Quimper en 1955. Il exerce la profession particulière de créateur de jeux de lettres. Après un premier roman intimiste, il se lance dans l'écriture de polars avec les enquêtes bretonnes d'un policier au parcours atypique, le capitaine Paul Capitaine, accompagné de sa fille Sarah également policière.

  • Au coeur de Vannes, les bruits courent dans la ville mais aussi dans la maison d'Audrey Doubriac. Dans six jours, ils livreront leurs secrets, l'ultime soupir de la victime et le nom de l'assassin. Depuis son emm√©nagement dans sa maison bourgeoise, Audrey a le sentiment d'√™tre √©pi√©e. Le malaise grandit avec la r√©ception d'un √©trange colis. Grincement du parquet, murmures et sombres confidences familiales. Qui l'espionne ? Qui la pers√©cute et pourquoi ? Seul Alberto, son ami horloger, comprend son d√©sarroi. Leur enqu√™te les m√®ne au-del√† du Vieux Vannes, √† Arradon et √† Conleau. Car t√īt ou tard, tout comme le pass√©, le cadavre refait surface.

  • Un soir d'automne, pluie et brouillard, concert de rock dans une bo√ģte isol√©e. Corinne, jeune femme troublante et √©nigmatique, dispara√ģt cette nuit-l√† sans laisser d'adresse, apr√®s avoir rencontr√© St√©phane, un musicien discret qui refuse de parler de lui. Rencontre de hasard ou acte pr√©m√©dit√© ? St√©phane part √† la recherche de la disparue.
    Dans sa qu√™te d'un fant√īme, il croisera la route du commandant de police Bernie Gance qui fouille dans la vie d'une autre jeune femme retrouv√©e poignard√©e √† son domicile du Bois du Vincin. Mais quel rapport avait-elle avec Corinne ? Qui l'a tu√©e et pourquoi ?
    Rich peut-être, le mari photographe aux clichés obscurs ? Ou Pernot, l'amant voileux et amateur de jazz ? Sinon cet inconnu qui la harcelait ? Et pourquoi pas Stéphane lui-même. imagine Gance à qui l'ultime vérité échappera pourtant, au terme de cette enquête qui le mènera à travers tout le pays de Vannes.

  • Juin 1990 : le commissaire Anconi doit transporter son accent marseillais √† Pornichet, √† la demande de son directeur. Le sommet franco-africain des chefs d'√Čtat d√©bute dans quelques jours √† La Baule et il devra y seconder Martineau, le coll√®gue local. √Ä peine sorti du train, un assassinat a lieu sur le remblai, Plage des Libraires. On trouve sur la victime une lettre √©nigmatique d'un notaire angevin et des photographies d'immeubles. Anconi se voit confier l'enqu√™te. Il n'aura gu√®re le temps d'admirer la station baln√©aire. Tout juste pourra-t-il chaque soir au Bidule, un petit verre √† la main, faire le point avec le commissaire baulois ! Qui est ce monsieur Tout-le-Monde que personne ne semble conna√ģtre √† Pornichet ? Qui l'a tu√© ? Et Bonne M√®re, pourquoi ?

  • Une jeune infirmi√®re franco-alg√©rienne vient d'√™tre assassin√©e dans le m√©tro a√©rien, ligne 6. C'est l'√©t√© 1995, celui des attentats du RER Saint-Michel, et la piste terroriste est imm√©diatement privil√©gi√©e par le directeur de la section charg√©e de ces affaires, un certain Bouligues dit ¬ęBouledogue¬Ľ. Un t√©moin anonyme pr√©tendant voir le meurtre se produire appelle le commissariat du 13e, mais 30 minutes apr√®s les faits ! Anconi, commissaire au Quai des Orf√®vres, persuad√© que le GIA alg√©rien n'est pour rien dans ce crime, s'ent√™te √† d√©couvrir ce t√©moin tardif. Son enqu√™te d√©marre boulevard Blanqui, le conduit √† Barb√®s, √† Bry-sur-Marne et dans une cit√© sensible de Poissy. Sur fond de rivalit√© entre Crim' et Antiterro', Anconi tient bon. Alors ? Crime crapuleux ou terroriste ?

  • Ils courent : de Landerneau √† La Roche-Maurice, des bois de Pencran √† ceux de La Forest-Landerneau. Combien sont-ils √† enfiler leurs chaussures de sport pour s'√©lancer sur les chemins, les trottoirs, les pistes ou les sentiers? Ils courent le matin pour bien commencer la journ√©e, durant la pause d√©jeuner pour s'a√©rer les bronches et l'esprit, ou le soir au retour du boulot. Qu'importe la m√©t√©o, ils courent! Mais attention! Car l'Anko√Ļ a √©galement chauss√© ses runnings, apr√®s av oir troqu√© sa faux √† la lame invers√©e contre une hachette bien aiguis√©e... Police et gendarmerie accorderont leur pas de course pour talonner ces coupe-jarrets s√©vissant dans la r√©gion de Landerneau, Chantelle scandant le rythme de leur foul√©e.

empty