Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Dans l'univers du Vieux Royaume, une belle fable chevaleresque.

    « Je suis Ædan, chevalier de Vaumacel, dit-il. Mon écuyer s'appelle Naimes ; ne raillez point son air chenu, il ne fait pas bon lui chercher querelle. Le jeune Coel me sert de page. » Adaptée en roman graphique par Sébastien Hayez, une formidable nouvelle de Jean-Philippe Jaworski

  • Dans l'univers du Vieux Royaume, un bel hommage à Tolkien.

    Pour une caravane de montagne, c'est une solide bande : vingt guerriers nains bardés de fer, trente gnomes chargés comme des baudets et autant de mules qui croulent sous les paquetages. Pourtant, un calme lugubre fige le camp : ni chanson à boire, ni chamaillerie, ni plaisanterie salace. Ils ont la frousse.

    Adapté en roman graphique par Melchior Ascaride, prix des Imaginales 2016 pour le graphisme, une formidable nouvelle de Jean-Philippe Jaworski.

    "La plume espiègle et virtuose de Jean-Philippe Jaworski est de retour..." (L'Humanité)

  • L'oeuvre de Jack Kirby apparaît comme l'une des plus originales des littératures dessinées du XXe siècle, et aussi comme l'une des plus fécondes.
    Le King a marqué de son empreinte, dès les années 1940, tous les genres canoniques du comic book (super-héros, guerre, westerns), dont il est parfois à l'origine (love comics dans l'immédiate après-guerre). Mais c'est au début des années 1960 que son génie créateur se manifeste de la façon la plus éclatante, puisqu'il crée à lui seul l'univers des Marvel Comics. Au-delà d'un panthéon de personnages, qui font aujourd'hui les beaux jours du cinéma destiné au grand public, Kirby est l'inventeur d'une technique narrative en images qui devint la norme chez Marvel, et dont l'influence s'étendit très largement.
    />

  • Ses thrillers haletants (Monster, 20th Century Boys puis Pluto), il s'est d'abord fait connaître avec des oeuvres d'un registre très différent, telles que Pineapple Army, Master Keaton, Yawara ! et Happy ! En plus de vingt-cinq ans de carrière, ce prolifique dessinateur et scénariste s'est vu couronné de tous les prix dans sa spécialité et s'est imposé comme un auteur incontournable de la bande- dessinée japonaise.
    Rien ne semblait pourtant prédestiner Urasawa à un tel succès. Comment un jeune homme passionné par la musique et le dessin bien décidé à ne pas devenir mangaka est-il néanmoins parvenu à vendre plus de cent millions d'exemplaires de ses oeuvres ? Quel est le secret de la longévité de ce mangaka adulé par un public tant oriental qu'occidental ?

  • S'il fallait une preuve que le monde des super-héros Marvel est un univers partagé, il conviendrait de citer ce papy chétif aux grandes lunettes de soleil qui, déguisé en vendeur de sandwich, en facteur new-yorkais ou en général de l'armée américaine, hante les adaptations sur grand écran, des X-Men aux Avengers. Qui est ce vieillard à l'accent traînant, qui est partout à la fois, qu'on montre du doigt avec un sourire de connivence, et dont on attend l'apparition avec impatience ? Simple. C'est Stan Lee.

    Co-créateur du panthéon Marvel dans lequel s'agitent avec le succès que l'on sait les X-Men, Iron-Man, Spider-Man ou les Avengers, Stan Lee est aujourd'hui une figure reconnue de la culture populaire. Ses interviews paraissent dans les magazines télé, les maximes de ses personnages sont citées dans les chroniques radio. Et pourtant, la réputation de Stan Lee a été entachée de nombreuses polémiques. Qu'en est-il de cet amateur de bons mots et de titres ronflants ? N'est-il qu'un excellent vendeur qui s'est trouvé au bon moment dans la bonne maison d'édition ? Ou demeure-t-il un auteur aux techniques littéraires éprouvées et aux thématiques récurrentes ? L'univers Marvel ne lui doit-il qu'un vernis de modernité, ou bien une réelle identité ?

  • Le scénariste écossais Grant Morrison est devenu l'une des figures les plus importantes du comic-book contemporain mais également de la pop-culture multimédia.
    Depuis trente ans, il alterne projets personnels (Zenith, les Invisibles ou We3), redéfinition de personnages et concepts obscurs (Animal Man, Doom Patrol, les Seven Soldiers of Victory) et reprises de franchises lucratives (New X-Men, All-Star Superman et aujourd'hui, Batman).

  • Adulé par les uns pour sa contribution à l'univers Marvel avec Spider-Man et Dr Strange, vivement critiqué par d'autres pour ses points de vue fondés sur l'Objectivisme d'Ayn Rand, Steve Ditko ne laisse pas indifférent.
    D'autant que l'artiste reclus dans son studio new-yorkais n'accorde aucun entretien, préférant laisser parler ses dessins. Mais réduire Steve Ditko à cette équation, c'est perdre de vue qu'il n'a jamais cessé d'être un talentueux narrateur graphique, doublé d'un styliste et concepteur hors-pair. De ses obscurs débuts avant le Comics Code jusqu'à ses oeuvres actuelles, à plus de 80 ans, en passant par ses travaux pour Marvel, Charlton, DC ou Warren, ses collaborations avec Eric Stanton et Wallace Wood ou ses créations pour les fanzines et les éditeurs indépendants, la carrière de Steve Ditko couvre un éventail très large dans l'histoire de la bande dessinée américaine.
    Ses choix artistiques et son refus du compromis, sans cesse motivés par une volonté de liberté créatrice, font de lui l'un des dessinateurs les plus singuliers, les plus novateurs et les plus influents de ces soixante dernières années.

  • Super-heros !. sous le masque Nouv.

    Les super-héros dominent la pop culture : Bande dessinée, cinéma, série, publicité, jeux vidéo... aucun domaine n'échappe à leurs super-pouvoirs. Cette omniprésence mérite que l'on se penche sous le masque, pour mieux comprendre ses figures qui occupent nos imaginaires.C'est la mission de Super-héros ! Sous le masque : une réflexion à plusieurs voix (critiques, auteurs, journalistes...) sur l'histoire d'un genre, son évolution et ce qu'il représente aujourd'hui.

empty