Langue française

  • Eurydice déchaînée Nouv.

    Orphée n'a pas pu ramener Eurydice des Enfers. Ou n'a-t-il pas voulu ? Trahie par son époux, abandonnée à la merci d'Hadès et aux ténèbres du sous-monde, la dryade n'a plus qu'une idée en tête : se venger. Défiant monstres et dieux, Eurydice débute une odyssée dans l'au-delà afin d'accomplir ce qu'aucun mortel n'a jamais réussi, s'échapper du séjour des morts.

    Melchior Ascaride est un graphiste aixois installé à Paris, qui travaille principalement pour les éditons Éléphant (DVD) et les Moutons électriques. Fondateur et codirecteur de la "Bibliothèque dessinée", il a décidé avec ce nouveau tome de s'essayer à mener un travail d'auteur complet, texte et dessin. Relecture du mythe d'Eurydice et Orphée, Eurydice déchaînée est un récit de fantasy antique révélant, au travers d'un périple épique, la profonde injustice des mythes grecs.

    Livre entièrement en bichromie bleu - noir.

  • La fête du changement Nouv.

    L'utopie ? Il faut d'abord changer l'homme et faire, comme en Variana, de ce changement une fête.
    Au Variana, fondé par un créateur-démiurge, Oslobo Maslorovo, existe une organisation sociale anarchiste, une philosophie libertaire, un mode de vie chaleureux dans des villes-ventres-forteresses où « l'homme ne peut s'accomplir sans la société ». Accomplissement qui se réalise grâce au « changement ».

  • Dans l'univers du Vieux Royaume, un bel hommage à Tolkien.

    Pour une caravane de montagne, c'est une solide bande : vingt guerriers nains bardés de fer, trente gnomes chargés comme des baudets et autant de mules qui croulent sous les paquetages. Pourtant, un calme lugubre fige le camp : ni chanson à boire, ni chamaillerie, ni plaisanterie salace. Ils ont la frousse.

    Adapté en roman graphique par Melchior Ascaride, prix des Imaginales 2016 pour le graphisme, une formidable nouvelle de Jean-Philippe Jaworski.

    "La plume espiègle et virtuose de Jean-Philippe Jaworski est de retour..." (L'Humanité)

  • Sunk est un monde qui coule. Un monde de fantasy, hein ? Avec des épées et tout ça. Et aussi des parcmètres. Et des citations de Périclès. En fait, on ne sait pas très bien si c'est l'eau qui monte ou si c'est l'île qui descend mais soyons honnête, ça ne change rien au problème : les habitants paniqués grimpent vers des hauteurs toujours plus étroites et mal fréquentées, et le processus de destruction suit inexorablement son cours...

    Inspirée par quelques écrivains français oubliés, parfaitement documentée sur la vie sexuelle des loutres, hantée par les fantômes de Jacques Tati, Marcel Pagnol et Robert E. Howard, cette fable initiatique, tragi-comique et contenant de vraies recettes de pizza inédites, trimballera le lecteur de villes boueuses en révélations fracassantes, avec au coeur une seule devise : si le naufrage est inévitable, détends-toi et reprends donc un picon-bière.

  • Ce monde a été colonisé, terraformé, puis on l'a oublié. Et lorsque la planète-mère, exsangue, envoie un vaisseau voir ce qu'il est advenu de sa colonie, son équipage, trois repris de justice, découvrent un désert où toute vie a disparu. Enfin, presque.

    Sur Terre, c'est l'effondrement général, et les trois hommes, désormais livrés à eux-mêmes, se demandent que faire de leur liberté dans ce monde vide.
    La première nuit, l'un d'eux disparaît, en abandonnant tout : ses vêtements, ses chaussures. Idem pour le deuxième, la nuit suivante.

    Le dernier doit choisir, se lancer seul, nu, dans une traversée du désert qu'il sait ne mener à rien, ou tenter de quitter cette planète. Car le vaisseau qui les a amenés là a été prévu pour un voyage retour. Fatale erreur.

    Livre entièrement en bichromie vert glacé - noir.

empty