Autrement Jeunesse

  • Le lion, en nous emmenant avec lui dans sa découverte de Paris, nous offre une vision singulière de la ville. Beaubourg devient une immense usine où les gens se déplacent dans des tuyaux. Le lion rencontre une belle jeune fille - qu'on devine être la Joconde - qui le suit d'un regard étrange. Et il trouve surprenant qu'en haut d'un très long escalier - à Montmartre -, des hommes peignent le visage de sa nouvelle amie ! On redécouvre ainsi Paris d'une façon drôle et naïve. Et le lion qui avait trouvé cette ville si triste à son arrivée - les gens tout occupés à courir n'avaient même pas remarqué sa présence - finit, au fil de ses surprenantes promenades et découvertes, par s'y sentir bien. Très bien même. Lui qui jusque-là n'avait jamais été vraiment content, trouve un socle au milieu d'une place - sans doute à Denfert-Rochereau. - et n'en bougera plus, enfin heureux.

  • Que se cache-t-il dans ce jardin labyrinthique, noyé dans une mer de fleurs et d'arbres gigantesques ? Quelle est cette plante mystérieuse ignorée par tous les livres de botanique ? Et pourquoi cet homme se sent-il épié par des êtres invisibles dans la semi-obscurité ?

  • À partir d'une histoire que leur mère leur a lu un soir, dix petits cochons se lancent à la recherche d'un lieu oublié, mythique. À force de détermination et d'ingéniosité, ils parviendront à le trouver.
    Le lecteur les accompagne dans leurs efforts, puisqu'à chaque page, illustrée par de magnifiques gravures en noir et blanc, il doit retrouver les dix frères et les chiffres de 0 à 9 habilement dissimulés dans le paysage.
    Dans le style unique, désuet et plein d'humour propre à Arthur Geisert, ce nouvel album nous entraîne dans des paysages improbables, dans lesquels on se perd avec délice. On s'amuse à déjouer les pièges que l'auteur nous a tendus, autant qu'à suivre les efforts démesurés de ces malheureux cochons.

  • Deux chats espiègles ont volé la pelote de laine de grand-mère au musée. Ernest et Valentine,
    guidés par le lecteur, se lancent à leur poursuite. À la fin de chaque grande double-page, les deux
    compères s'engouffrent dans une porte. Qu'y a- t-il derrière cette porte ? À chaque fois, un nouvel
    univers, dans lequel le fil rouge sème la pagaille, et qui fourmille de détails amusants et de
    personnages à retrouver : deux hommes-champignons, une souris adepte de la montgolfière, un
    chien bleu à roulettes... Le supermarché, le port, un restaurant... jusqu'où cette course folle va-telle
    mener le lecteur ? Jusqu'à la maison de la grand-mère, qui a suivi toute l'aventure en
    continuant tranquillement son tricot. Celui-ci est maintenant beaucoup trop long, qui pourra en
    profiter ? La dernière image, sans texte, répond avec humour à cette question...
    Presque à la manière d'une histoire sans parole, l'album se présente comme un livre
    d'observation jubilatoire : à chaque double-page, un lieu est bouleversé par l'irruption des deux
    chats voleurs qui déroulent le fil, tout à leur jeu, et vont provoquer des catastrophes, avant de
    disparaître par une nouvelle porte. Le lecteur est sans cesse interpellé par le texte, invité à tourner
    la page pour découvrir la suite de l'aventure.

  • Pourquoi cet homme a-t-il choisi d'accoster son bateau sur notre île ? Pourquoi s'est-il installé dans la petite maison, là-haut, sur la dune ? Que nous veut-il ? D'où viennent les merveilleux poissons qui le matin jonchent le sol de sa maison ? Quel est son secret oe

empty