Vincent Sorel

  • L'ours

    Vincent Sorel

    Un petit village de montagne, en hiver.
    Barnabé, le bûcheron, est tué par un ours. Ce dernier le dépouille de sa peau, s'en revêt et adopte également les habits du défunt. Quand il pénètre dans le village, personne ne remarque la substitution.
    Cependant l'ours manifeste rapidement une vive attirance pour les villageoises, qui ne sont pas non plus insensibles à sa mâle puissance. Il en résulte que les hommes sont cocufiés l'un après l'autre.
    Personnage mutique et taciturne, le faux Barnabé devient le révélateur de conflits longtemps tus, auxquels il ne comprend pas grand-chose. La tension s'exacerbe au sein de la petite communauté rurale, et l'ours, inévitablement, servira de bouc émissaire.

  • Est-ce que l'argent a toujours existé ? Pourquoi a-t-on inventé l'argent ? Est-ce qu'on a les mêmes monnaies partout dans le monde ? Comment ça marche une banque ? C'est quoi, une carte bancaire ? Pourquoi mes parents ne peuvent pas m'acheter tout ce que je veux ?... 16 questions pour comprendre à quoi sert l'argent et comment il est utilisé au quotidien.

  • D'où l'on réalise que le temps des seigneurs, des chevaliers et des paysans est aussi le temps des moines et que l'Église est généralement aux commandes. Où l'on doit bien reconnaître que l'éléction d'Hugues Capet n'a pas fait la France et passa presque inaperçue... Voilà l'aventure à laquelle vous convie un preux chevalier que rien n'impressionne, et surtout pas les légendes noires ou dorées qui obscurcissent notre mythologie nationale des temps féodaux.

  • Décidément, c'est la saison des surprises ! Après une nouvelle petite soeur prénommée Étoile (sans rire...) qui ne fait que baver et chouiner, les parents de Robinson et Croûton leur annoncent un départ imminent en vacances au Japon !
    Ni une ni deux, c'est parti pour les sushis sans frites et les visites de temples en famille... un programme bien normal. À moins que les deux garçons ne soient obligés de parcourir la ville, livrés à eux-mêmes, avec une mission musicale de la plus haute importance... ça, c'est pas banal !

  • Comment se déroulent les élections présidentielles ? Quel est le rôle du président de la République ? « Mes p'tites questions - Le Président de la République », un documentaire illustré qui répond de façon claire et simple à toutes les questions que les petits curieux se posent sur le chef de l'État.

  • Anhour rêve de devenir scribe. Impossible pour lui, qui ne va pas à l'école !
    Pourtant, il passe son temps à dessiner des symboles sur le sol avec un bâton.
    Un jour qu'il part à la découverte d'une pyramide avec son amie Anouket, il découvre des hiéroglyphes peints sur les murs. Anhour est fasciné, mais sa passion le pousse à voler un calame au scribe en train de travailler.
    À travers le rêve d'Anhour, on découvre les hiéroglyphes et l'écriture au temps des anciens Égyptiens. Chaque chapitre de l'histoire renvoie à une partie documentaire qui permet à l'enfant de découvrir un aspect précis de l'Égypte : les hiéroglyphes et les momies.
    Documentaire 1 : les hiéroglyphes.
    Documentaire 2 : les pyramides.
    Documentaire 3 : l'école au temps des pharaons.
    Dans la lignée des « Milan poche Benjamin », les « Docs Benjamin » sont une collection parfaite pour les jeunes lecteurs qui veulent allier plaisir des histoires et découvertes documentaires. Les « Docs Benjamin » reprennent les éléments forts des « Milan poche Benjamin » : même paratexte et mêmes aides à la compréhension (écriture adaptée, lexique des mots difficiles, découpage de l'histoire en 3 parties pour permettre à l'enfant de faire des pauses dans sa lecture).

  • Fuyez l'Agora, Diogène arrive !
    Il va vous croquer les mollets, lever la patte sur vos richesses, il mettra vos vanités en pièces !
    Personne ne peut l'arrêter ; il est enragé !
    Même Alexandre le Grand s'est fait mordre.

    Diogène est un vrai Chien : libre, furieux, increvable ;
    Mais il est aussi le meilleur ami de l'Homme.

  • C'est le grand retour de Robinson et de son petit frère pot-de-colle, Croûton ! Les deux enfants, partis en vacances chez leur oncle breton vont mener l'enquête et se replonger dans l'enfance de leur maman. De vieilles photos en souvenirs mystérieux, ils vont se frotter à de bien étranges événements du passé...

  • Surprise ! Mimma, la pétillante grand-mère de Robinson et Croûton, embarque les deux frères pour un séjour de rêve dans un superbe château. Très vite, les garçons réalisent que le lieu n'a rien d'un banal hôtel : le propriétaire se cache de ses invités, plusieurs objets disparaissent, et des bruits angoissants résonnent dans tout le château. Croûton décide alors de mener l'enquête coûte que coûte. Et cette fois, ce sera avec... ou sans Robinson !

  • La famille de Robinson, 9 ans, décide de passer un an à bord de leur voilier rafistolé et de voyager à travers le monde... Au cours du voyage, son père lui explique qu'il a fait le même trajet sur le bateau familial lorsqu'il était enfant et qu'à l'époque, il avait laissé des indices pour découvrir un trésor. Robinson commence alors à réaliser que ce voyage peut être synonyme d'aventures et participe à cette chasse au trésor improvisée... Le petit garçon ne sera pas au bout de ses surprises !

  • La numérisation du cinéma, de la prise de vues à la projection, menace de l'entraîner dans l'accélération générale du monde. Informations, spectacles, publicités, marchés, la pression monte.
    Or, le spectateur de cinéma résiste à être traité comme un consommateur de spectacles. C'est une chance :
    Art du temps, le cinéma nous invite à entrer dans des formes et des durées qui ne sont pas celles de l'expérience courante. Dans un monde saturé d'images, le hors-champ qui s'ouvre dans les salles de cinéma est l'aventure d'une liberté de nos imaginaires.
    Le lecteur trouvera dans les quelque deux cents entrées de cet abécédaire une approche à la fois pratique, technique et théorique des gestes, des pensées et des outils qui font le cinéma, de l'argentique au numérique.
    L'histoire des techniques éclaire leur usage.
    Le cinéma est désormais dans toutes les mains, et c'est tant mieux : contre la dislocation du présent, il est encore ce qui nous réunit.

  • Jeu de détournement graphique, la collection Panorama invite des duos de dessinateurs à revisiter des chefs-d'oeuvre de l'histoire de l'art, pour parler en image du monde d'aujourd'hui. Pour chaque image, au recto et au verso, les deux dessinateurs interviennent en mélangeant leurs graphismes. Panorama n°3 : Benjamin Adam et Vincent Sorel ont choisi neuf oeuvres du peintre britannique David Hockney, né en 1937. La première série décrit une vie californienne rêvée, à l'aube des années soixante-dix, où se mélangent fantasmes et éléments autobiographiques. La deuxième, réalisée au début des années deux mille, est une déclinaison de paysages. Des impressions de lieux au fil des saisons, où l'homme n'apparait pas. Les deux dessinateurs se sont inspirés de cette opposition pour construire leurs images. Le recto et le verso se répondent et révèlent avec un humour tragique le prix de nos inconséquences.

  • L'infatigable monsieur Boniface ne manque pas d'imagination pour ses nouvelles inventions ! Cette fois, il a mis au point une machine à voyager dans le temps. Il tente de l'expérimenter sur David, son jeune complice. Mais parfois, les inventions du savant fou dépassent ses espérances...

  • Toute la journée, dans sa chambre transformée en véritable laboratoire, monsieur Boniface se livre à de drôles d'expériences. Il invente une potion pour rajeunir, mais sa recette n'est pas vraiment au point et la potion magique se révèle plutôt... catastrophique !

  • Dans ce Petit traité de philosophie charcutière, il est question de saucisse de Morteau, de fromage de tête, d'andouillette à la ficelle, de sabodet, de jambon de Paris voire de Bayonne, de vol-au-vent, de friands, de petits pâtés de Pézenas, de boudins en noir et blanc, de pieds et de paquets, de rilles et d'oreilles de porceaux (qu'on nomme en français contemporain « rillettes »).
    à travers 10 chapitres mis en images par Vincent Sorel, Petit traité de philosophie charcutière entend bien répondre avec humour et « nonsense » aux grandes questions philosophiques, politiques et sociales que se pose nécessairement tout amateur de charcuterie moderne.
    La charcuterie a-t-elle un but ?
    Peut-on aimer la charcuterie sans la comprendre ?
    Peut-on faire l'éloge de la charcuterie ?
    De quelle liberté la charcuterie témoigne-t-elle ?
    L'amour de la charcuterie nous est-il naturel ?
    Y a-t-il un droit à la charcuterie ?
    L'action politique doit-elle être guidée par la connaissance de la charcuterie ?
    Pouvons-nous nous passer de la charcuterie ?
    Cette dernière question est peut-être moins farfelue qu'il y paraît. Après tout, imaginons un instant que la « pénurie-llette » nous guette. Qu'il n'y ait plus que des pommes et pas de boudin. De la frisée, mais pas de lardons. Des oeufs, certes, mais guère de bacon. Des baguettes pleines de cornichons - mais rien pour aller avec.
    Si ces pistes de réflexion peuvent donner l'impression à un lecteur distrait que l'abus de charcuterie nuit à la santé mentale, il n'en est bien évidemment rien.
    Ancrée dans notre histoire et notre culture, la charcuterie recèle des trésors patrimoniaux insoupçonnés, que cet ouvrage se propose de faire découvrir en empruntant quelques chemins de traverse - parfois réalistes, plus souvent surréalistes.

  • Ce volume étudie la place de la liturgie catholique dans la société à deux moments clés : la période 1840-1860 qui voit le succès d'une unité liturgique quasi absolue et la période 1930-1960 qui prépare et annonce Sacrosanctum Concilium. Il analyse les pratiques chrétiennes et leurs contenus, les textes normatifs et les procédures qui les imposent ainsi que les applications qui en sont faites.

    Avec le soutien de l'université Lyon 2.

empty