Sébastien Gollut

  • Le voyage de Karst Olenmyl touche à sa fin tandis que le village de Selme point à l'horizon. La destination aura monopolisé tous ses efforts, toute son attention. Il ignore d'ailleurs ce qu'il doit accomplir là-bas. Peut-être le saura-t-il sur place ? Hélas, une force incroyable lui interdit l'accès du hameau ; soufflé, vaporisé, son corps disparaît.

    Quelque part sur le continent dévasté des Jémellides, un homme s'éveille péniblement. Il se nomme Karst Olenmyl. Il est amnésique, et seul brûle dans son esprit un impératif lancinant : il doit se rendre à Selme.

  • On le dit assez souvent : l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ce qu'on oublie, c'est qu'elles sont au nombre de 36, ont la forme de marches dans un escalier en colimaçon, et que le petit plaisantin communément désigné sous le qualificatif d'auteur s'amuse à les savonner pour rajouter un peu de piment. Qu'importe, Vincent Lamoul n'a pas peur. Il descend. Et à chaque marche, une vision. Le monde s'éclaire. Ici des nains qui creusent, là des ballons qui s'envolent à l'envers, plus loin une machine à laver hantée, des robots rebuts, des ogres gourmets, des artistes néandertaliens, des séances de tir au Père-Noël.
    Accompagnez Vincent Lamoul dans ce long périple, vous en sortirez grandi. Ou rôti.

empty