Michael Moorcock

  • "Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime..."

  • Toujours armé de Stormbringer, la maléfique épée qui lui transmet la force vitale de ses adversaires, Elric poursuit son inlassable quête - jusqu'à la fin des temps, où il affrontera ses plus terribles adversaires, les Seigneurs du Chaos, ainsi que de mystérieux « Danseurs » capables de soumettre la réalité à leur volonté.

  • Les regards rouges du prince albinos percent l'apocalypse et défient l'entropie, les monstres assoiffés de sang, les tourbillons furieux des barbares en sueur quêtant n'importe quoi ! Mais son plus mortel ennemi, c'est peut-être sa propre épée, Stormbringer, au pouvoir maléfique, buvant les âmes de ses victimes et communiquant leur force à l'homme qui la porte... Est-il son maître ou son esclave ? A-t-elle partie liée avec Arioch des Sept Ténèbres, seigneur du Chaos, qu'il s'épuise à combattre ? Faible et sarcastique, maladif et sans scrupules, fataliste à ses heures, poète et désespéré, Elric doute. Il dit : " La justice n'existe pas. Il faut l'inventer. "

  • Mary Gasalee, David Mummery, Josef Kiss.Tous les trois sont fous. C'est en tout cas ce que veut faire croire la bonne société londonienne qui ne cessera de les abrutir de médicaments ou de les enfermer sous prétexte qu'ils entendent des voix. Et s'ils n'étaient pas si fous que ça ? Et si les secrets, l'esprit de Londres leur étaient réellement dévoilés grâce à ce pouvoir incompréhensible qui leur permet de lire les pensées des gens qu'ils croisent ? De 1940 à la fin des années quatre-vingt, de l'Angleterre du Blitz à celle de Margaret Thatcher, c'est leur saga qui nous est contée, indissociable de celle de cette ville bâtie sur des mythes : Londres.
    Entre rêve et réalité, histoire et fiction, Michael Moorcock livre avec Mother London une transfiction remarquable, hommage à Londres et au pouvoir de la littérature, qui puise sa source, entre autres, chez Virginia Woolf et James Joyce. Probablement son chef-d'oeuvre.

  • Voici l'homme

    Michael Moorcock

    Il s'appelait karl glogauer.
    Il avait remonté le temps, du milieu du xxème siècle jusqu'en l'an 28, pour chercher le christ et assister à sa crucifixion. maintenant qu'il se trouvait sur la terre promise, il venait de rencontrer jean-baptiste, le prophète, et déjà il lui parlait de celui qu'il désirait voir et dont l'image le hantait depuis toujours bien qu'il fût incroyant. mais jean le baptiste le regardait, un rien stupéfait.
    Comme si l'on avait à l'instant prononcé le nom de jésus de nazareth pour la première fois devant lui.

  • Le cycle d'Elric

    Michael Moorcock

    • Omnibus
    • 18 Mai 2006

    Chef-d'oeuvre de Sword and Sorcery (médiéval fantastique) créé au début du XXe siècle par Robert Howard avec Conan le Barbare, Le Cycle d'Elric est une épopée lyrique et d'un romantisme sombre. Cette saga se passe sur Terre, dans des temps reculés. L'empire de Melniboné, qui domina le monde, est en pleine décadence : n'en subsiste qu'une île, gardée par des dragons, dirigée par un prince albinos, Elric. Les neuf volumes de ce cycle racontent comment Elric, prince déchu, entraîne son peuple vers sa perte : dans un univers où règne la magie, dominé par les forces contraires du Chaos et de l'Ordre, il combat sans fin, semant mort et destruction avec sa fidèle épée Stormbringer, la buveuse d'âmes, à la recherche d'un lieu où il pense enfin pouvoir trouver le repos. Sombre et mélancolique, Elric est un héros ambigu, torturé, dernier rescapé d'une civilisation sauvage et violente. 1. Elric des dragons 2. La Forteresse de la perle 3. Navigateur sur les mers du destin 4. Elric le Nécromancien 5. La Sorcière dormante 6. La Revanche de la rose 7. L'Epée noire 8. Stormbringer 9. Elric à la fin des temps .

  • Soldat de Sa Majesté en mission au Kumbalari, un Etat limitrophe du Tibet, le capitaine Oswald Bastable survit à un tremblement de terre pour se retrouver inexplicablement projeté depuis 1902 dans le futur : un 1973 alternatif où les dirigeables des Grandes Puissances imposent une paix forcée à l'ensemble du monde. Mais la révolte gronde et, guidé par la mystérieuse Una Persson, Bastable va devoir interroger ses certitudes pour choisir le bon camp; un choix qui pourrait le conduire à errer sans fin à travers le multivers, à visiter mille destinées possibles d'un siècle de sang. Avec Le nomade du Temps, qui préfigurait une bonne partie du mouvement steampunk, l'auteur d'Elric le nécromancien nous offrait une nouvelle déclinaison de son Champion Eternel, cette fois confronté aux guerres idéologiques du XXe siècle. Réflexion, aventure et rebondissements sont donc au rendez-vous.

  • Le sombre Meliadus tuera Hawkmoon et prendra la belle Yisselda comme esclave : il l'a juré par le Bâton Runique. Il a pu conquérir l'Europe à la tête des troupes du Ténébreux Empire mais Hawkmoon s'est emparé de la mystérieuse Épée de l'Aurore qui fait de lui le féal du Bâton Runique. Et le savant du Ténébreux Empire cherche le moyen de neutraliser la machine de cristal, qui protège Yisselda, et de réactiver le joyau noir, qui peut détruire Hawkmoon.
    Meliadus contre Hawkmoon, le combat du Champion éternel s'annonce terrible et sans merci.
    Le 6e et dernier tome de La légende de Hawkmoon, Le champion de Garathorn, paraîtra en 2008 chez Pocket.

  • Le Comte Airain.
    Le Champion de Garathorm.
    La Quête de Tanelorn.

    Le Ténébreux Empire est vaincu, la paix est revenue, Hawkmoon et Yisselda règnent sagement de leur château reconstruit.
    Mais la sérénité est un rêve inaccessible au Champion Éternel. Le spectre du Comte Airain hante les marais à la recherche de Hawkmoon. Et ce n'est que le début de ses tourments. Des passages s'ouvrent, d'autres se referment, emportant ceux qui lui sont le plus chers et déchaînant le chaos dans ce monde. Le multivers est à la fois un piège et la seule voie possible pour découvrir les réponses...
    C'est à Tanelorn, la mythique cité perdue, que la confrontation de l'Épée Noire et du Bâton Runique révélera la nature du Champion Éternel.

  • Dans la grande tradition des littératures de l'imaginaire, « Folio SF », laboratoire des possibles, propose des textes de science-fiction, de fantasy et de fantastique. Douglas Adams, Isaac Asimov, Serge Brussolo, Orson Scott Card, David Gemmell, Robert Heinlein, M. John Harrisson, Robert Holdstock, Lovecraft, Christopher Priest, Norman Spinrad, Bruce Sterling, Jack Vance, Stefan Wul, Roger Zelazny y sont parmi les auteurs les plus représentés. La mythique collection « Présence du futur » (600 titres depuis 1954), cèdant son fonds et laissant place en 2000 à « Folio SF », a largement contribué à la constitution de son catalogue (récemment le Guide du voyageur galactique, H2G2, de Douglas Adams) ; la collection d'inédits « Lunes d'encre », chez Denoël, également (récemment avec Michael Moorcock, par exemple, publié dans les deux collections).
    Mais « Folio SF » a également publié plus de quinze inédits (Le Travail du furet de Jean-Pierre Andrevon, La Voie du sabre de Thomas Day, La Fontaine pétrifiante de Christopher Priest ; traduction inédite de Psychohistoire en péril de Donald Kingsbury, l'un des auteurs de hard science les plus ambitieux du genre ; premières traductions françaises de Franck M. Robinson, avec Le Pouvoir, ou de L'Appel de Mordant de Stephen R. Donaldson), des éditions révisées et augmentées (Jardin virtuel de Sylvie Denis.) et des textes d'éditeurs tiers, comme l'Atalante, les Editions du Bélial' (Thierry Di Rollo, Pour Anderson), Mnemos, Rivages, A.M. Metailié... A noter également, la publication d'un essai inédit sur les Transfictions, dû à Francis Berthelot : Bibliothèque de l'Entre-Mondes.
    La SF dans « Folio » ? Façon d'affirmer que le « genre » n'est ni marginal ni mineur.

  • Cette séquence de six récits relate les faits et gestes de l'espion Tom Dubrowski dans un univers alternatif qui ressemble trait pour trait à notre présent. Le monde, en proie à une guerre globale dont nul ne connaît plus ni les causes ni les camps, fonce droit vers son Armageddon. Dubrowski, acteur et narrateur de cette descente aux enfers, est un agent russe infiltré à Londres sous l'identité d'un antiquaire polonais.
    Cynique, lucide, lyrique, souvent désabusé, il tient le journal de ses aventures et incursions en zones amies ou hostiles, ravagées par l'effroi, la trahison et la mort. C'est un Ulysse désenchanté qui parle, passant au fil des épisodes du rôle d'espion mondain à celui de vétéran bardé de cicatrices chevauchant avec la cavalerie cosaque. Toute la puissance narrative et morale de Moorcock se concentre dans ces textes intenses, où s'enchaînent les images d'apocalypse, les visions d'horreur à la Goya, ponctuées de miraculeux instants de paix et d'inoubliables portraits de femmes dont les souffrances, la force d'âme, la résilience font contrepoint à la folie meurtrière des hommes.
    Miles Hyman contribue par ses grandes images puissantes et distanciées à créer un livre unique, qui laisse sa part à l'expression graphique.

  • Dans un million d'années, presque à la fin des temps, l'univers est magique, baroque, somptueusement décadent. Pour les derniers hommes, immortels, tout n'est que jeu. Jeux sexuels qu'aucun tabou ne limite, jeux morbides où la mort n'est jamais définitive. On change la face de la Terre, on joue avec les éléments, avec le temps, on incendie des continents entiers pour la beauté du spectacle. Jusqu'à la fameuse Orchidée de Fer à qui vient l'idée originale de devenir mère !
    Son fils Jherek va lui-même se singulariser en tombant amoureux de la belle Amélia, qu'il est allé quérir dans la banlieue de Londres à l'ère victorienne. Fort choquée par la dépravation ambiante, la tendre et pudique jeune femme s'efforce de convertir son soupirant. Mais les compagnons de jeu de Jherek vont pimenter l'affaire à leur façon...

  • La légende de Hawkmoon

    Michael Moorcock

    • Omnibus
    • 16 Février 2012

    Voici l'histoire de Dorian Hawkmoon, duc de Köln, qui fit alliance avec le comte Airain dans sa lutte contre les hordes cruelles du Ténébreux Empire de Granbretanne et comment il triompha, comment il voyagea dans les dimensions du Multivers pour retrouver les siens et comment il affronta les puissances du Chaos.

  • Dans le lointain avenir de la Terre, à la Fin des Temps, il ne reste plus aux hommes qu'à jouir des progrès accomplis par les innombrables générations précédentes. Le seul danger à éviter, c'est l'ennui.
    Parfois, à l'instar de Jherek Carnelian, vous remontez le temps en quête de distraction, et vous y découvrez un improbable amour... Parfois vous vous obstinez, pour tromper votre propre indolence, à distraire contre leur gré vos malheureux amis. Voyez la Concubine Éternelle qui, avec une bonne dose d'imagination et d'humour, va tout faire - tout ! - pour ranimer la flamme de son mélancolique amant, Werther. Et, de pantomime en mascarade, l'Éternité déroule ses fastes pour les immortels...

  • Jeremiah Cornelius.
    Problèmes d'environnement. Troubles de la personnalité. Numéro de matricule : 1. Adresse ; pas d'adresse : pas d'adresse fixe. Signes particuliers : sujet à mutations. Associés : multiples. Etat psychologique : présentement faible. Position : menacée. Moral : au désespoir. Recommandations : Accroche-toi. Vocation fortuite : refaire le monde grâce à " l'amour qui meut le soleil et les autres étoiles " (Dante, le Paradis).
    Dans un monde que l'entropie dévore, la mosaïque Cornelius : l'oeuvre majeure d'un fabuliste en quête d'une morale de la modernité..

  • Le dieu fou

    Michael Moorcock

    • Pocket
    • 25 Octobre 2007

    le comte airain a perdu le désir de vivre.
    sa fille, la douce ysselda, a été enlevée et livrée au dieu fou. dorian hawkmoon, le fiancé de la belle, guerroie au loin contre les granbretons. c'est pourtant lui qui, sur le chemin du retour, rencontre les adorateurs du dieu fou. ces gladiateurs nus, luisants et drogués, se reconnaissent à leur rire sauvage, pareil à celui de tous les damnés de l'enfer. ils n'ont qu'un plaisir : détruire. seul hawkmoon pourra libérer ysselda et anéantir le dieu fou.
    mais à quel prix oe

  • Les hordes noires du Ténébreux Empire de Granbretanne ont balayé l'Europe. Seul le peuple de Kamarg a pu se réfugier dans une autre dimension grâce au pouvoir de l'antique machine du Peuple des Ombres. Dorian Hawkmoon et Huillam d'Averc partent sans hésiter pour Londra, au coeur du pays ennemi couvert de sang. Ils doivent comprendre ce que trament les savants du Roi-Empereur. Mais un grand danger les attend : la buveuse de sang, l'Epée de l'Aurore qui rend les morts à la vie.

    Troisième épisode des aventures du Duc Dorian Hawkmoon. Batailles, sombre magie et épées maléfiques, tel est le lot quotidien du Champion éternel !

  • Le sombre Meliadus tuera Hawkmoon et prendra la belle Yisselda comme esclave : il l'a juré par le Bâton Runique. Il a pu conquérir l'Europe à la tête des troupes du Ténébreux Empire mais Hawkmoon s'est emparé de la mystérieuse Epée de l'Aurore qui fait de lui le féal du Bâton Runique. Et le savant du Ténébreux Empire cherche le moyen de neutraliser la machine de cristal, qui protège Yisselda, et de réactiver le joyau noir, qui peut détruire Hawkmoon. Meliadus contre Hawkmoon, le combat du Champion éternel s'annonce terrible et sans merci.

  • Lorsque le transmetteur de matière qu'il a conçu connaît un dysfonctionnement, le physicien Michael Kane se retrouve projeté sur Mars, des millions d'années dans le passé. En ce temps-là, l'homme règne sur la planète. Mais c'est un monde barbare ravagé par la guerre. Par amour pour la princesse Shizala, Michael Kane et son épée affronteront de multiples dangers : l'offensive des Géants Bleus, des dictateurs sanguinaires, des monstres redoutables, l'épidémie de Peste Verte... Cette trilogie échevelée est suivie de deux romans inédits : les aventures de Sojan le mercenaire sur Zylor, une étrange planète aux confins de l'univers, et celles de John MacShard aux prises avec une déesse archaïque cherchant à reconquérir son pouvoir perdu.

  • Propulsés par une indocile machine à voyager dans le temps sur une plage de la préhistoire, Jherek Carnelian et sa belle Amélia pourraient enfin laisser libre cours à leur passion, s'ils y trouvaient au moins de quoi se sustenter...
    Échappant in extremis à la mort par inanition, ils rejoignent l'époque de Jherek pour y apprendre une terrible nouvelle : partout, les Galaxies ont commencé à exploser et notre bonne vieille Terre semble condamnée à brève échéance...
    Est-ce donc vraiment la fin du monde ? Est-ce donc vraiment la fin des rires et des chants ?
    Flamboyant et baroque, peuplé de personnages fabuleux, le cycle des Danseurs de la Fin des Temps, trois romans et trois longs récits, est à rapprocher du chef-d'oeuvre de l'auteur : Gloriana ou La reine inassouvie.

  • Faites oeuvre du diable : telle est depuis trois siècles la devise des von Bek...
    1933 ; la folie meurtrière nazie s'empare de l'Allemagne. Retiré dans son fief, le dernier des Bek n'en est pas à l'abri. La légende veut que sa famille détienne d'illustres objets de pouvoir qui suscitent la convoitise des nouveaux maîtres : le Saint-Graal, depuis l'épopée du " Chien de guerre ", l'épée noire ancestrale Ravenbrand. Viennent s'en emparer le major SS Gaynor von Minct et son lieutenant Klosterheim...
    Sur un autre plan du Multivers, une armée de la Loi conduite par la duchesse dévoyée Miggea assiège la cité de Tanelorn. Elric, le dernier empereur sorcier de Melniboné, doit combattre pour garder la possession de son épée Stormbringer, la dévoreuse d'âmes. Elric, Ulric : ne sont-ils pas deux incarnations du même champion éternel ? Ne doivent-ils pas s'unir intimement pour espérer vaincre dans une guerre qui met en jeu l'existence même de toute chose ? Voici le dernier roman de Michael Moorcock ; il y prolonge à la fois la saga VON BEK et l'épopée d'ELRIC LE NÉCROMANCIEN.

  • Jherek Carnelian, un des Immortels de la Fin des Temps, est tombé éperdument amoureux d'une prude jeune femme qu'il avait arrachée à l'ère victorienne. Et voilà que la belle Amelia disparaît dans les pièges de l'espace-temps, pour le plus grand désespoir de Jherek dont les langueurs commencent à sérieusement agacer ses contemporains.
    Mais veille le dieu de l'amour et du hasard : catapulté en plein XIXe siècle, Jherek y rencontre H.G. Wells himself, qui se fait un devoir de le conduire chez la belle. Mais Mr. Underwood, en mari jaloux qui n'a jamais entendu parler de voyage temporel, ne va certainement pas se satisfaire des explications confuses de Madame...
    Flamboyant et baroque, peuplé de personnages fabuleux, le cycle des Danseurs de la Fin des Temps, trois romans et trois longs récits, est à rapprocher du chef-d'oeuvre de l'auteur : Gloriana ou La reine inassouvie.

empty