Gallimard

  • «- Roulez à trente à l'heure, ordonna l'homme d'une voix tendue, anxieuse. Je vous indiquerai le chemin. Quand nous serons arrivés, il faudra descendre de voiture et courir jusqu'au mur. Le projecteur sera braqué sur l'endroit où vous devez passer ; tenez-vous immobiles dans le rayon lumineux. Dès que le faisceau sera déplacé, commencez à grimper. Vous aurez quatre-vingt-dix secondes. Vous monterez le premier, dit-il à Leamas, et puis ce sera au tour de la fille.» Roman de la guerre froide et de la trahison, roman du cynisme et de la raison d'État, prix Somerset Maugham, best-seller mondial adapté au cinéma avec Richard Burton, L'espion qui venait du froid est un chef-d'oeuvre absolu qui a révolutionné le roman d'espionnage.

  • Stella Rode, femme d'un professeur de Carne, une prestigieuse école privée pour jeunes gens de l'élite britannique, a été assassinée.
    Quelques jours auparavant, elle avait envoyé une lettre dans laquelle elle disait craindre pour sa vie et accusait son mari... Retiré de l'Intelligence Service, George Smiley, à la demande de l'une de ses amies, se rend à Carne pour aider la police. Le milieu enseignant est un petit milieu où tous se connaissent, se jalousent, s'espionnent... Difficile de s'y faire accepter. Pourtant les langues se délient peu à peu jusqu'à faire jaillir une vérité qui est bien loin des convenances.

  • Samuel Fennan a été retrouvé mort, une lettre de suicide près de lui. Ce membre du Foreign Office avait été accusé de travailler pour les communistes, mais il était sorti blanchi de l'enquête dont il avait fait l'objet. George Smiley, venu présenter ses condoléances à sa veuve, décroche par hasard le téléphone qui sonne et intercepte un appel pour Fennan. Or, quand on appartient aux services secrets britanniques, le hasard n'existe pas.

empty