Littérature générale

  • Tout petit déjà, François Place dessinait. Des récits de batailles, petits personnages en marche dans d'immenses paysages. En Corrèze, lors des vacances d'été dans la ferme de ses grands-parents, il trompe l'ennui qui (il l'avoue) parfois lui tombe dessus en s'attaquant aux vaches si impassibles, mais pas aux cochons, ils remuent trop. Sa mémé, inquiète, agacée même, disait de lui?: «?On n'a pas idée d'être autant dans la lune.?» Presque un extraterrestre le petit François... ou une graine d'artiste.
    Quelques années et albums plus tard, dont Les Derniers Géants, désormais légendaire, François Place a toujours ce regard émerveillé sur le monde. Un regard bienveillant, accueillant, amoureux. Dans La 2 CV, la nuit, l'artiste délaisse ses aquarelles, ses géographies fabuleuses, ses voyages au-delà du réel, le temps de jouer avec l'écriture et ses souvenirs de gamin de banlieue parachuté à la campagne. Là où il a forgé son imaginaire d'illustrateur et de conteur. Là où il a appris le pouvoir des mots et du silence.
    Dire ce que la vie signifie pour lui, c'est raconter le petit monde grouillant de la ferme, les tontons, les tatas, tous de forts caractères?; les animaux?; les engins agricoles?; l'arrivée de la modernité?; les jeux?; les ripailles?; et la tendresse. C'est aussi nous emmener en voyage au coeur de son univers d'artiste.
    Avec comme à son habitude une bonne dose d'humour, et en tournant radicalement le dos à la nostalgie, François Place raconte les enchantements de ses jeunes années qui ont fait de lui un homme doué pour l'amitié.

  • Un jour, Alexandre Eiffel s'aperçoit avec effroi qu'il est devenu une grande personne, un empaillé de trente-huit ans. Esclave de son agenda, il ne copule plus guère et se prélasse sans honte dans la peau d'un mari domestiqué, indigne du petit garçon rebelle et vivant qu'il fut, celui à qui son papa disait :
    - Le Petit Sauvage, tu es fou !
    Alexandre décide de réveiller l'enfant en lui. Il quitte l'épouse qui lui servait de bouillotte, rachète la maison où vécut le Petit Sauvage, part retrouver la Société Secrète des Crusoé et surtout Fanny, son bateau bleu et ses lèvres inoubliables.
    Mais les ans ont passé et le retour aux amours enfantines ne pourra se faire que grâce à Manon, la contrôleuse des volcans, qui fait si bien l'amour dans les branches des arbres.
    Adulte qui joue à l'enfant, enfant qui joue à l'adulte, Alexandre est la création la plus originale de l'auteur du Zèbre.

  • Combien de trésors invisibles demeurés dans le secret des archives ? A chaque lieu de conservation est attaché un mystère, celui des fonds qu'il renferme.
    De la découverte d'un objet... à la constitution d'un fonds d'archives : une histoire incidente, souvent imprévue, parfois romanesque, significative et de la richesse et de la diversité du patrimoine des bibliothèques de la Ville de Paris. Lieu de mémoire dépositaire d'un monde inconnu et précieux, chaque bibliothèque vous amènera, grâce à cette nouvelle collection au coeur de chacun des volumes, vers son « trésor de papier ».

    Ce premier volume se concentre sur la bibliothèque du Tourisme et des Voyages qui a le privilège de conserver plusieurs volumes d'atlas publiés à Amsterdam vers 1640. Ce trésor est intimement lié à l'histoire et à l'imaginaire des voyages dont témoigne l'exceptionnelle collection du Touring-Club de France (TCF) aujourd'hui conservée au sein de la bibliothèque du Tourisme et des Voyages.

    Ce trésor, ainsi replacé dans ce contexte nous entraîne à son tour sur les traces d'une aventure originale, celle du TCF et de son rôle pionnier dans l'essor des voyages de tourisme au XX°siècle.

empty