Arthur Geisert

  • Dans une grange typique du Midwest américain, une famille charge le foin dans la remorque de son pick-up, et part le distribuer aux fermes avoisinantes. Mais les éléments s'en mêlent : le vent se lève, les nuages s'amoncellent, le tonnerre gronde et, à 12h15, la foudre frappe. L'électricité est coupée. Minute par minute, heure par heure, on va suivre ainsi la route du pick-up et de l'ouragan naissant.
    Les illustrations originales, réalisées à la gravure sur cuivre puis colorisées à l'aquarelle, forment une fresque de 10 mètres de long, parcourue par une seule et unique route. Riches de mille détails, elles donnent à voir les animaux se terrer dans leur terrier, les oiseaux s'abriter dans leurs nids, les hommes s'entraider, à mesure que la tornade ravage tout sur son passage.

  • Le lavocochon

    Arthur Geisert

    C'est le jour du bain chez les petits cochons ! Après s'être salis bien comme il faut, les voilà plongés par leurs parents dans la grande et incroyable machine à laver les cochons. Savonnage, rinçage, séchage... ils en sortent propres comme des sous neufs !
    Un très bel album sans texte ou se deploie au fil des pages un système extraordinaire dont seul Arthur Geisert a le secret. Une machine incroyable qui passionnera tous les petits et grands curieux.

  • Sans un mot, les albums de cette collection sont pourtant bel et bien à " lire " ! Les personnages prennent vie et évoluent au fil des pages.
    L'enfant non-lecteur les suit, entre dans leur univers, y mêle son imaginaire. Les images qui se succèdent lui racontent une histoire, il découvre le plaisir de lire...

  • Un petit cochon ne parvient pas à trouver le sommeil dans le noir, mais ses parents tiennent absolument à ce que la lumière de sa chambre soit éteinte à huit heures sonnantes. Pour que sa
    lumière ne s'éteigne qu'une fois endormi, il décide d'inventer une machine extraordinaire... Cet album, qui ne contient presque pas de texte, est essentiellement centré sur cette incroyable
    invention. Le lecteur plonge dans cette série d'illustrations fourmillantes de détails amusants et recrée l'invention au fur et à mesure qu'il la découvre. La gravure, qui rend chaque détail visible,
    correspond idéalement à la description de cette machine. Un univers plein de malice et de créativité qui passionnera les curieux et les jeunes inventeurs !

  • Oink

    Arthur Geisert

    Dans la paisible campagne, maman cochon s'occupe soigneusement de l'éducation de ses huit porcelets. Elle les promène bien alignés à travers champs, jusqu'à la mare dans laquelle ils font quelques pirouettes. Mais dès que maman s'endort, les huit coquins en profitent pour partir en escapade, batifoler dans les blés, sauter dans les arbres et jouer avec les branches. C'est un festival de cris : des « oink » et des « oink » résonnent dans la prairie jusqu'aux oreilles de maman cochon. Celle-ci se lève alors d'un bond pour mettre fin à cette fête improvisée par un gigantesque « oink » qui fait trembler l'arbre rempli des petits cochons et dégringoler les diablotins à ses pieds. Arthur Geisert nous invite à pénétrer dans l'univers malicieux et cocasse d'une joyeuse bande de cochons. Les illustrations en gravure correspondent à merveille à l'ambiance pastorale de cette histoire. Qui aurait pensé qu'une histoire sans parole serait aussi bruyante oe.

  • Pendant des années, les jeunes habitants de Rumpus Ridge ont travaillé à la collecte du moindre bout de ficelle, dans le but farfelu de réaliser la plus grosse pelote du monde. Maintenant que c'est chose faite, les gens se déplacent de très loin pour admirer la fierté de cette ville, pourtant si petite et reculée. Mais voilà qu'un jour de tempête, la pelote est emportée par les eaux. Celle-ci finit par s'échouer sur la côte de Cornwall, et les Cornwalliens, bien trop heureux d'hériter d'une telle source de popularité, ne sont pas décidés à la restituer. C'est mal connaître les habitants de Rumpus Ridge, qui ne tardent pas à convenir d'un stratagème aussi infaillible que loufoque pour récupérer leur précieux bien.

  • Sans un mot, les albums de cette collection sont pourtant bel et bien à "lire" ! Les personnages prennent vie et évoluent au fil des pages.
    L'enfant non-lecteur les suit, entre dans leur univers, y mêle son imaginaire. Les images qui se succèdent lui racontent une histoire, il découvre le plaisir de lire...

  • Le musee des mysteres

    Arthur Geisert

    Un jour, une petite fille accompagne son grand-père au musée, lors de la journée réservée aux copistes. Mais ce jour-là, elle remarque quelque chose d'anormal : un grand nombre de tableaux a été découpé, puis recousu!
    Qui a osé commettre un tel délit ? Armée de son carnet de croquis, la petite fille, maligne et déterminée, va mener une enquête minutieuse... Une histoire qui nous entraîne dans les dédales du musée, portée par des images fascinantes.
    Ce livre est un hommage à l'art et au dessin. Toute l'histoire se déroule dans le musée. Le décors est constitué d'oeuvres, et les figurants sont des passionnés qui viennent travailler leur art. Mais, surtout, c'est par le dessin d'observation que la petite fille arrive à découvrir le pot aux roses !
    Les gravures d'Arthur Geisert, très narratives, nous plongent dans un monde imaginaire fourmillant de détails.

  • À partir d'une histoire que leur mère leur a lu un soir, dix petits cochons se lancent à la recherche d'un lieu oublié, mythique. À force de détermination et d'ingéniosité, ils parviendront à le trouver.
    Le lecteur les accompagne dans leurs efforts, puisqu'à chaque page, illustrée par de magnifiques gravures en noir et blanc, il doit retrouver les dix frères et les chiffres de 0 à 9 habilement dissimulés dans le paysage.
    Dans le style unique, désuet et plein d'humour propre à Arthur Geisert, ce nouvel album nous entraîne dans des paysages improbables, dans lesquels on se perd avec délice. On s'amuse à déjouer les pièges que l'auteur nous a tendus, autant qu'à suivre les efforts démesurés de ces malheureux cochons.

empty